leral.net | S'informer en temps réel

Annulation de la convocation du juge Souleymane Teliko, le chef de l'Etat calme le jeu

En décidant d'annuler l'audition du juge Souleymane Téliko devant le Conseil de discipline, le chef de l'Etat, en même temps président du Conseil supérieur de la magistrature, désavoue son ministre de la Justice et évite aussi de rendre davantage exécrables les rapports entre l'Exécutif et le Judiciaire.


Rédigé par leral.net le Mercredi 19 Avril 2017 à 10:56 | | 0 commentaire(s)|

Annulation de la convocation du juge Souleymane Teliko, le chef de l'Etat calme le jeu
C'est le soulagement. Le président du Conseil supérieur de la magistrature a décidé d'arrêter le processus de traduction du juge Souleymane Téliko devant le Conseil de discipline. Le président Macky Sall qui n'était pas informé, a demandé que l'audition du du conseiller à la Cour d'Appel de Dakar prévue ce mercredi matin à Saint-Louis, soit annulée.

Même s'il vient de désavouer son ministre de la Justice qui avait enclenché la procédure, il met fin à l'affrontement annoncé entre l'UMS et le pouvoir exécutif car l'Union des magistrats du Sénégal qui s'était réunie le vendredi dernier, avait "condamné fermement la démarche du ministre de la Justice".

Elle invitait aussi "l'ensemble des collègues à se mobiliser pour toutes démarches tendant à renforcer l'indépendance de la justice et à mener des actions appropriées pour la sauvegarde des intérêts matériels, moraux et professionnels des magistrats. L'association des magistrats considérait la convocation de M. Souleymane Teliko comme "une vaine tentative d'intimidation et de musèlement d'un membre légitimement élu par ses collègues et qui n'a fait qu'exercer son mandat".

Le Président Sall a décidé de dégonfler la polémique en annulant la convocation de M.Téliko et évitant en même temps de donner un image peu reluisante d'une justice qui lave son linge sale en public.
Pour rappel,le juge Téliko avait dénoncé à travers un mail, les affectations de certains magistrats via les consultations à domicile. Cette sortie avait poussé la chancellerie à saisir le Conseil de discipline pour violation de l'obligation de réserve.

source: le quotidien








Hebergeur d'image


Hebergeur d'image