leral.net | S'informer en temps réel

Annulation des Législatives et report de la Présidentielle en Centrafrique : Souleymane Ndéné Ndiaye désavoué par la Cour constitutionnelle

En procédant à l'annulation des élections législatives et au report, hier, du second tour de l'élection présidentielle, la Cour constitutionnelle centrafricaine désavoue, avance EnQuête, le chef de la Mission d'observation de l'Union africaine. Souleymane Ndéné Ndiaye avait, dans son rapport d'observation, soutenu que les nombreux dysfonctionnements constatés lors de ces joutes n'étaient pas de nature à entacher la crédibilité des deux scrutins.


Rédigé par leral.net le Jeudi 28 Janvier 2016 à 13:41 | | 2 commentaire(s)|

C'est dans l'après-midi d'hier que l'information est tombée, selon le journal. Le second tour de l'élection présidentielle centrafricaine, qui était prévu pour dimanche prochain, a, en effet, été tout simplement reporté à une date indéterminée. Ainsi en a décidé la Cour constitutionnelle centrafricaine qui, auparavant, a procédé à l'annulation purement et simplement des élections législatives pour cause d'irrégularités. Pourtant, dans un rapport qu'il a rendu public, le leader de l'Union nationale pour le peuple (Unp) soutient que "ce double scrutin s'est déroulé dans le calme, la sérénité et la transparence". Cela, "en dépit de nombreux défis observés dans le cadre de l'organisation". Et l'ancien Premier ministre de Wade de conclure en indiquant que "les nombreux dysfonctionnements constatés sur le terrain n'ont pas été de nature à entacher le crédibilité de ces deux scrutins". Avec cette décision de la Cour constitutionnelle de la Centrafrique, nos confrères estiment que c'est un revers que vient de subir Souleymane Ndéné Ndiaye en sa qualité de chef de Mission d'observation de l'Union africaine.






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image