leral.net | S'informer en temps réel

Ansoumana Dione est fou de colère : A l’origine, la “Sall” décision de Macky d’arracher à l’Assamm sa traditionnelle subvention

Depuis 2006, l’ Association Sénégalaise pour le Suivi et l’ Assistance aux Malades Mentaux (ASSAMM), reçoit de l’Etat du Sénégal, au même titre que d’autres organisations de personnes handicapées, légalement constituées, une subvention dont le montant varie suivant les années, entre trois cent et cinq cent mille francs CFA, remise par la Direction Générale de l’Action Sociale, rattachée maintenant au Ministère de la Santé et de l’Action Sociale, depuis l’arrivée du Président Mack SALL, au pouvoir.


Rédigé par leral.net le Mardi 28 Janvier 2014 à 22:01 | | 1 commentaire(s)|

Ansoumana Dione est fou de colère : A l’origine, la “Sall” décision de Macky d’arracher à l’Assamm sa traditionnelle subvention
Mais, à notre grande surprise, l’ actuel Directeur Général de l’Action Sociale, le Docteur Cheikh NDIAYE, à travers une correspondance n°2595 du 09 septembre 2013, nous demande toutes, injustement, comme si l’ Etat n’est plus une continuité, de constituer à nouveau, pour pouvoir accéder à un droit fondamentalement acquis, un dossier de candidature comprenant les pièces suivantes, déjà déposées depuis 2005: une demande manuscrite de subvention adressée au Directeur Général de l’Action Sociale, qui, bien sûr, peut ne pas avoir une suite favorable; une copie de récépissé de création; un rapport d’activités intégrant la liste des membres.

Considérant cette démarche illégale, arbitraire et inélégante, nous avons, en ce qui nous concerne, refuser par principe de nous conformer à cette volonté de ces nouvelles autorités qui exigent le respect pour tous les bénéficiaires, de ces dispositions impopulaires et irrespectueuses vis-à-vis des Associations.

En clair, pour cette année 2014, elles ont tout simplement arrêté notre part, d’ailleurs trop minime par rapport à nos multiples activités, contrairement aux autres qui ont tout bonnement accepté de se plier à cette décision que nous fustigeons avec la dernière énergie. Conséquence, ce sera à crédit, comme d’habitude, que nous effectuerons notre déplacement sur Tambacounda où nous déposerons ce vendredi 31 janvier 2014, une plainte contre x, auprès du Procureur de la République, à propos de la rocambolesque affaire du malade mental errant, sauvagement assassiné.

Ce qui augmentera alors nos dettes s’élevant à près de trois millions de francs CFA que la Direction Générale de l’Action Sociale a pourtant refusé de nous aider à payer depuis l’année dernière, suite à une correspondance adressée dans ce sens au Ministre de la Santé et l’Action Sociale, le Professeur Awa Marie Coll SECK. Toutefois, nous prenons entièrement acte de la suppression de cette subvention et nous continuerons à défendre sans cesse les malades mentaux, malgré le manque criard de moyens qui ne saurait constituer un frein pour nous.

Ansoumana DIONE
Président ASSAMM
Tel: 77 550 90 82






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image