leral.net | S'informer en temps réel

Appel au dialogue de Wade : Macky 2012 écarte toute concertation sur les dossiers judiciaires

Réagissant à l’appel au dialogue lancé samedi par le leader du Pds, Me Wade, la coalition, « Macky 2012 » a écarté toute discussion sur les dossiers judiciaires.


Rédigé par leral.net le Lundi 2 Février 2015 à 09:58 | | 6 commentaire(s)|

Appel au dialogue de Wade : Macky 2012 écarte toute concertation sur les dossiers judiciaires
« Nous exhortons le gouvernement à persévérer dans sa mission de recouvrement de nos biens et deniers frauduleusement subtilisés par des prédateurs qui n’ont eu pitié ni des pauvres, ni des malades encore moins des élèves ou des chômeurs.

En effet cet argent aurait dû servir à construire des écoles, des hôpitaux, des routes, etc. », ont averti les leaders de la coalition, « Macky 2012 » lors d’une conférence de presse.

Pour les alliés du président Sall, le dialogue ne peut pas se faire sur fond de tensions. « Nous voulons que le pays puisse avoir sa quiétude », a dit Moustapha Diagne qui a lu le texte liminaire en présence de plusieurs responsables de la mouvance présidentielle dont Moustapha Diakhaté, le président du groupe, «Benno Bokk Yaakaar» et l’ancien Premier ministre, Aminata Touré.

Les leaders soulignent que si les acteurs doivent aller au dialogue, il revient au président Sall d’en définir les contours.

La Coalition, « Macky 2012 » a adressé ses félicitations au peuple sénégalais qui a manifesté « une formidable lucidité citoyenne en refusant de se joindre à une énième tentative du Pds de saborder les Institutions de la République ».

« Cette agitation n’est organisée qu’au service de la libération de celui qui voulait remplacer son père à la tête du pays : douze Sénégalais à l’image de feu Mamadou Diop ont perdu la vie pour que vive la République. Nous ne sacrifierons pas nos enfants afin que Wade garde son fils », a dit la coalition.

La coalition « Macky 2012 » réaffirme son arrimage aux valeurs et principes républicains ainsi qu’aux libertés constitutionnelles.

Elle rappelle que la paix et la sécurité de nos compatriotes sont au-dessus de la constitution et de toute autre considération tout en précisant que « force devra rester à la Loi ».

Le Soleil






Hebergeur d'image