Leral.net | S'informer en temps réel

Apple : les ventes d’iPhone déçoivent

le 25 Juillet 2012 à 09:19 | Lu 408 fois

La hausse de 21 % du bénéfice net et les perspectives du dernier trimestre de l’exercice fiscal 2011-2012 ont déçu les investisseurs. Cependant, les ventes d’iPad décollent.


Apple : les ventes d’iPhone déçoivent
À la suite de la publication des résultats d’Apple au titre de son troisième trimestre (période d’avril à juin), le prix de l’action a abandonné plus de 6 % sur le marché gris, après la séance officielle. Le bénéfice net sur la période, à 8,82 milliards de dollars en hausse de 21 % sur la même période de l’an dernier, a été jugé insuffisant par les investisseurs qui tablaient sur un bénéfice encore 10 % supérieur.

Le chiffre d’affaires a atteint 35 milliards, en hausse de 22,5 %, pour un bénéfice par action de 9,32 dollars pour le trimestre qui vient de s’écouler. Surtout, les esprits chagrins ont été sensibles aux perspectives données par Peter Oppenheimer, le directeur financier d’Apple, qui a indiqué que les performances du dernier trimestre fiscal seront moins bonnes que celles du troisième. Le chiffre d’affaires devrait être «autour de 34 milliards de dollars pour un bénéfice par action dilué autour de 7,65 dollars» pour le dernier trimestre fiscal.

Ces résultats doivent donc être relativisés. L’entreprise de Cupertino (Californie) disposait, fin juin, d’une trésorerie de 117,2 milliards de dollars. Et sur l’ensemble de l’exercice, Apple devrait dégager un chiffre d’affaires de 154 milliards de dollars pour une marge nette de 26,5 %.

Toutefois, en dépit de ces performances financières considérables, les ventes d’iPhone sont examinées à la loupe. Elles représentent près de la moitié du chiffre d’affaires de la société californienne. Le dernier smartphone d’Apple a été écoulé à 26 millions d’unités au dernier trimestre, moins que ce qui était anticipé par les analystes. La «spéculation sur un nouveau produit a causé une pause» sur les ventes a admis le directeur financier. Mais Apple est bien sûr resté discret sur les prochaines sorties d’appareils. «Nous mettons beaucoup d’effort à garder secret le futur calendrier des produits», a admis Tim Cook, le patron d’Apple. De fait, «les personnes qui travaillent sur les futurs appareils doivent signer des contrats qui les engagent sur plusieurs millions de dollars de pénalités, en cas de divulgation des secrets», confie l’un des fournisseurs d’Apple.

Performances élevées pour l’iPad

Le prochain iPhone devrait être dévoilé en septembre ou octobre pour une sortie dans la foulée, au dernier trimestre de 2012. Ses nouvelles fonctions de communication présenteront peu d’intérêt pour une large majorité de consommateurs européens. Le prochain smartphone d’Apple, en effet, devrait être compatible aux réseaux LTE, ou «long terme evolution», c’est-à-dire la quatrième génération de téléphonie mobile qui apporte l’Internet mobile à très haut débit, décuplé par rapport à la 3G. Ces réseaux ont été déployés outre-Atlantique par Verizon et AT & T. Mais en Europe, et en particulier, en France, la 4G est en phase de test. En Grande-Bretagne, les enchères pour la vente de fréquences devront débuter seulement au début de 2013, après un dépôt des candidatures vers la fin de l’année.

Cependant, l’appareil devrait disposer d’autres fonctions pour attirer les fans de la marque à la pomme.

En attendant le futur lancement de l’iPhone, Apple a réalisé des performances très élevées avec l’iPad. Sa tablette a été écoulée à 17 millions d’unités et a représenté un chiffre d’affaires de 9 milliards de dollars sur le trimestre. Il s’est ainsi vendu quatre fois plus d’iPad que de Macintosh (4 millions d’exemplaires) au dernier trimestre. Mais d’ici à la fin de l’année, la compétition sera plus rude pour la tablette, comme pour l’iPhone, qui est déjà concurrencé aux États-Unis par des smartphones 4G, proposés par Samsung, Motorola (Google) HTC et même Nokia aux États-Unis. L’iPad sera concurrencé par la Nexus 7 de Google, les deux tablettes Surface de Microsoft ainsi qu’une kyrielle d’autres produits qui seront équipés de Windows 8 de Microsoft ou du système d’exploitation Android de Google.