Leral.net | S'informer en temps réel



Apple : un mini iPad pour garder une maxi avance

le 5 Juillet 2012 à 15:57 | Lu 880 fois

L’iPad se vend toujours très bien mais Apple ne reste pas inactif face au lancement de la Surface de Microsoft et de la Nexus 7 de Google. Pour les contrer, le groupe commercialiserait une version réduite d’ici à octobre.


Apple : un mini iPad pour garder une maxi avance
Apple prépare le lancement d’une version de dimensions réduites, et moins chère, de sa fameuse tablette iPad cette année, peut-être dès le mois d’octobre, rapportent divers médias. S’appuyant sur ses sources parmi les fournisseurs d’Apple, le cabinet d’études marketing NPD DisplaySearch indique «qu’il existe aujourd’hui un business plan, un objectif de production à grande échelle et une cible marketing pour une tablette de 7,85 pouces». La version actuelle atteint 9,7 pouces.

La sortie du «mini iPad», comme on le surnomme, viserait à étouffer les ambitions de Google, Microsoft et autre Amazon qui cherchent à prendre pied sur le marché en forte croissance des tablettes numérique. Faute de pouvoir rivaliser avec l’image de marque d’Apple, Google pour sa Nexus 7 et Amazon pour sa Kindle Fire ont choisi de se battre sur les prix, avec un tarif de 199 dollars. Le prix de la Surface de Microsoft n’est pas encore officilialisé. À titre de comparaison, la gamme de prix de l’iPad le plus récent s’étend de 499 à 829 dollars et la génération précédente, l’iPad 2, débute à 399 dollars.

Alors que le géant de Cupertino détient solidement 61% des parts du marché des tablettes, selon Gartner, il pourrait donc une nouvelle fois couper l’herbe sous le pied de ses concurrents.

Le sentiment des experts Figaro Bourse: La crédibilité de l’information paraît élevée, NPD DisplaySearch faisant autorité dans son domaine. Un mini iPad, qui offrirait un prix plus attrayant en contrepartie du renoncement à l’écran très haute définition de la dernière génération du produit sortie en mars, s’annonce comme un cauchemar pour les concurrents d’Apple. Nous maintenons notre avis positif avec pour objectif la zone de 650 à 700 dollars. Un retour sur 560 dollars serait une excellente occasion de se renforcer: à ce niveau l’action se paie moins de 13 fois les bénéfices attendus cette année.