leral.net | S'informer en temps réel

Approbation du budget des universités : Le Saes et le Sudes mettent la pression.

Rédigé le Samedi 7 Septembre 2013 à 08:36 | | 2 commentaire(s)

Le Syndicat autonome des enseignants du supérieur (Saes) et la branche supérieure du Syndicat unitaire et démocratique des enseignants du Sénégal (Sudes) dénoncent unanimement les énormes retards notés dans l’approbation du budget 2013 des universités, à quelques mois de la rentrée.



Approbation du budget des universités : Le Saes et le Sudes mettent la pression.
Après son sit-in du lundi dernier devant le rectorat de l’Université Cheikh Anta Diop, le Saes a cette fois, accéléré les choses en cessant toute activité académique dans le campus de Dakar. Le syndicat menace même d’observer à nouveau un autre le sit-in le lundi 09 août prochain. Il n’écarte même pas la possibilité d’aller assiéger le ministère de l’Enseignement supérieur et la Recherche scientifique, en cas de persistance du problème. Les enseignants s’insurgent ainsi contre la non-effectivité des déclarations faites par le représentant du recteur, SaliouNdiaye, sur la disponibilité de leur argent pour notamment le payement des frais de recherche et de voyages d’études.

Et hier encore, ce fut le tour de leurs camarades du Sudes pour la même raison. En conférence de presse au Camp Jérémy à l’Ucad, les enseignants de cette organisation ont accusé le gouvernement d’installer la « misère » dans le campus de Dakar. Selon leur secrétaire général, Cheikhou Sylla, les enseignants n’ont même pas les moyens d’aller se faire soigner à cause des disfonctionnements liés même au payement des salaires. Il pense plutôt qu’on ne doit pas être là en ce moment à demander l’approbation des budgets des universités, si l’on sait qu’à partir du 30 septembre les cours ou les examens doivent reprendre. Le Sudes indexe ainsi le gouvernement d’être le responsable des tensions qui secouent l’Ucad présentement.

Néanmoins, le Sudes déclare apprécier les décisions prises en Conseil présidentiel par l’Etat sur l’avenir de l’enseignement supérieur. Il est donc prêt à le soutenir dans ce sens pour faire évoluer les choses.




1.Posté par lecture le 07/09/2013 09:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

«MARY TEUW NIANE MENE LE PRESIDENT DROIT AU MUR»
SEYDI ABABACAR NDIAYE, SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DU SAES

Oumar KANDE  |   Publication 23/08/2013
http://seneplus.com/article/«mary-teuw-niane-mene-le-president-droit-au-mur »

« Seydi Ababacar Ndiaye, continuant son interpellation, demande quelle suite sera donnée à l’audit des universités où il a été noté une mauvaise gestion généralisée, «y compris la gestion du ministre actuel quand il était recteur de l’Ugb».
«Est-ce qu’on peut continuer à faire confiance à des dirigeants qui ont été épinglés par différents rapports ? IL Y A AUSSI UN AUTRE DOCUMENT COMMANDITÉ PAR L’ACTUEL RECTEUR DE L’UGB AU NIVEAU DE LA DÉLÉGATION POUR LA RÉFORME DE L’ETAT ET DE L’ASSISTANAT TECHNIQUE (DREAT), QUI ÉPINGLE LE MÊME MINISTRE.
Ce document à montré que l’actuel ministre de l’Enseignement supérieur, quand il était recteur à l’Ugb, son jeu favori c’était de créer des postes de responsabilité, de direction. Il en avait créé dix-neuf dans une petite université comme l’Ugb et il y avait des conséquences sur la masse salariale car tous ces directeurs avaient l’équivalent d’un million d’indemnité.
Ces manquements devraient édifier qu’il faut faire les bonnes enquêtes et prendre les individus qu’il faut pour les missions importantes. Quelqu’un qui dirige une simple université et qui a ces types de comportement, on lui confie le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. Il y a lieu de se poser des questions», a dit Seydi Ababacar Ndiaye.  »

LE RAPPORT D’AUDIT QUI MET À NU LA GESTION DE MARY TEUW NIANE - Lundi 22 Juillet 2013 -
(rapport commandité conjointement par les ministères de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et de l’Économie et des Finances, sur financement de la Banque mondiale)
http://www.popxibaar.com/UNIVERSITE-GASTON-BERGER-DE-SAINT-LOUIS-Le-rapport-d-audit-qui-met-a-nu-la-gestion-de-Mary-Teuw-Niane_a16505.html

2.Posté par hugo le 07/09/2013 21:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ces enfants gâtés de la République font désordre dans ce pays après avoir saboté la carrière de toute une génération d'étudiants forclos par l'âge à l'entrée de certaines écoles débouchant sur des emplois certains.
Le Peuple espère que Macky Sall restera ferme devant les jacasseries de grands Bébés.
En quoi faisant...les tabasser comme il l'a fait avec les Thiantakhounes.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site


Hebergeur d'image