leral.net | S'informer en temps réel

Après Matam et la Casamance, Idy débauche à Fatick, fief de Macky Sall

Au moment où le président de la République, Macky Sall, déroule sa « grande manœuvre » pour asseoir une percée politique silencieuse en s’appuyant sur les élus locaux proches du pourvoir, le leader de Rewmi est en train de parachever son plan de mobilisation et de massification sur toute l’étendue du territoire. Le leader de Rewmi vient de débaucher des militants du parti de Macky Sall (Apr) dans son fief.


Rédigé par leral.net le Mercredi 15 Juillet 2015 à 11:26 | | 52 commentaire(s)|

Le Rewmi d’Idrissa Seck vient de réussir un coup dans le fief du Président Macky Sall. Selon Grand-Place, le vice-président de Rewmi, Déthié Fall, qui sillonne le pays à la recherche de militants convaincus par la proposition alternative de son mentor a réservé un accueil exceptionnel aux nouveaux adhérents. Ce sont des membres fondateurs de l’Alliance pour la République (Apr), parti du Président Macky Sall, regroupés dans l’influent mouvement dénommé « Jeunesse consciente de Fatick », qui ont décidé de rallier Rewmi.

Pape Moussa Konté, coordonnateur dudit mouvement, à la tête des nouveaux adhérents du parti de l’ancien Premier ministre a justifié leur démarche en ces termes : « Nous sommes une structure de veille et d’alerte. Nous sommes des membres fondateurs de l’Apr. Nous avons tout fait pour ouvrir les yeux au Président Macky Sall sur les dysfonctionnements constatés au sein de l’Apr. Pour toutes ces raisons, nous avons mené une bataille interne et nous lui avons adressé des correspondances qui sont restées sans suite. L’objectif était de dénoncer le comportement irrespectueux de certains responsables du parti (Apr) qui manquent de volonté devant l’impérieuse nécessité de prendre en charge les préoccupations des populations qui ont élu le chef de l’Etat en mars 2012. Parce que les Sénégalais souffrent ».

Ce sont autant de raisons, indique le sieur Konté, qui ont poussé ces derniers à quitter le parti au pouvoir. Toutefois, ils précisent qu’ils n’ont pas porté leur choix sur le président du Conseil départemental de Thiès « par hasard ». « Nous ne l’avons pas choisi par hasard. On est tous imprégné du libéralisme. Nous espérons qu’avec le président Idrissa Seck, les changements auxquels s’attendent les Sénégalais seront enfin opérés ».






Hebergeur d'image