leral.net | S'informer en temps réel

Après Sada Ndiaye, Kalidou Diallo le nouveau mercenaire des Wades.

«Le contentieux entre Me Abdoulaye Wade et Macky Sall n’est nullement pas d’ordre ethnique mais simplement d’ordre politique» déclare l’enfant de Danthiadi, ancien instituteur à Diandioly, ancien disciple de Marx et Lénine. Comme disait le chanteur français Michel Sardou, «Lénine réveille toi, ils sont tombés sur la tête». Pour un professeur d’histoire à l’Ucad, il est plus que honteux de travestir l’histoire. Je défis l’historien Kalidou Diallo de nous rappeler un seul passage où Macky Sall semblait dire, que son problème avec le président Wade, était un problème ethnique.


Rédigé par leral.net le Mardi 20 Juillet 2010 à 15:20 | | 2 commentaire(s)|

Après Sada Ndiaye, Kalidou Diallo le nouveau mercenaire des Wades.
Quel mensonge grotesque et dangereux pour un ministre de la république. Voudrait-il faire du Sénégal un Rwanda bis, qu’il ne s’y prendrait pas mieux. En réalité, ce sont eux les gouvernants et particulièrement, les cadres politiques du Fouta, qui ont fait de Macky Sall le martyr des halpulars. Le fait de vouloir mettre à tout prix dans la tête des sénégalais que l’Apr est un parti de halpulars, a fait que les halpulars les ont pris au mot. L’Apr n’est pas seulement l’affaire des halpulars mais celui de tous les sénégalais épris de justice, de paix sociale, et qui aspirent à un retour vers les valeurs cardinales de l’homo sénégaliens que sont le respect, la dignité et la prohibité. Loin de l’arrogance, la cupidité et la concussion qui sont devenues le quotidien des autorités politiques depuis maintenant une dizaine d’année, des citoyens sénégalais issus des différentes ethnies du pays, jaloux de leur constitution, et de leurs institutions malmenées par un régime aux antipodes de leurs attentes, ont répondu à l’appel d’un homme politique intègre et travailleur. Un homme dont le profile et le parcours promettent pour le pays tout entier des lendemains meilleurs, dans une dynamique d’assainissement et de restitution du pays au peuple souverain. Parler d’ethnicité c’est fausser le débat. Vous tâtonnez monsieur le ministre. Dans votre quête effrénée pour solutionner le problème que vous posent Macky SALL et l’Apr, vous choisissez comme toujours la facilité. Dites monsieur le ministre Kalidou Diallo, dans votre village natal de Dantiadi, vous vous adressez à vos parents les plus proches, oncles, tantes, frères et sœurs, en ouolof. Pour autant, ils ne vous tournent pas le dos, ne vous demandent pas d’utiliser le poular. Ils vous écoutent et vous laissent dire ce que vous avez à dire (même s’ils savent à quoi s’en tenir). Pouvez-vous valablement dans ce cas parler d’ethnicité ? Si le professeur d’histoire que vous êtes monsieur le ministre ignore que le Sénégal est une nation ; c'est-à-dire des communautés qui ont accepté de vivre ensemble dans l’harmonie, alors, retournez vite reprendre des cours complémentaires ou de rafraîchissement (c’est selon). Chacune des communautés composant la nation a son histoire, sa culture, ses coutumes qu’on ne doit nullement marginaliser. Il est irresponsable pour un ministre de la république d’agiter l’épouvantail ethnique pour se faire une place, ou essayer d’asseoir une base politique au sein d’une population qui, pour avoir été maintes fois dupée, s’est depuis longtemps détournée des paroles vides. Le Sénégal étant en faillite, et sachant que des régions, des communautés, des corporations sont privilégiées par rapport à d’autres, vos propos monsieur le ministre sont pleins de danger.
Macky Sall reste et restera un républicain contrairement à vous et votre mentor de petit Prince rêveur et sans projet de société. Il est halpular de père et de mère et l’assume parce que ses parents sont issus de cette communauté, dont la ligné a participé au rayonnement de cette grande communauté.. Mais il est aussi sérère, wolof, mandjak, mandingue, diola et aussi de toutes les communautés qui composent dans leurs diversités notre cher sénégal. Il est un responsable politique qui a une grande vision pour son pays, et cherche avec l’aide de chaque sénégalais où qu’il soit, qui qu’il soit, quelle que soit son ethnie, sa religion et ses croyances, à concrétiser cette vision en la rendant visible et profitable au pays tout entier. Le Sénégal n’est pas le Rwanda monsieur le ministre. Vous demandez aux Halpulars de juger le Président de la République par les réalisations de l’Alternance. Dois-je vous rappeler que les plus grandes réalisations du président Wade (c’est Wade qui l’a dit) ont été mises en chantier sous la Primature de Macky Sall ? Notamment la route Linguère-Matam qui traverse une bonne partie des terres halpulars. Vous voulez parler d’ethnicité ? Pourquoi donc votre patron, Karim Wade a-t-il volontairement arrêté les travaux concernant cette route pour la construction de villas présidentielles loin des préoccupations des halpulars ? Vous oubliez que les zones inondées (Gounas, Diamegueune, Thiaroye) entre autres, sont peuplées de halpulars ! Ces énormes sommes d’argent qui ont servies ou qui serviront à construire une image d’un présidentiable pour votre petit Prince, auraient pu servir à la recherche d’une solution efficace et durable pour soulager les habitants de ces zones à majorité halpular. Au lieu de cela, on cherche à les spolier en les déplaçant sur Sangalkame dans des «bâches appartements». Une invention d’un cadre libéral et ancien DG de Pétrosen : Serigne Mboup. Soyons sérieux monsieur le ministre. Si vous voulez vraiment asseoir votre base politique moribonde sans vous discréditer plus que vous ne l’êtes déjà en racontant n’importe quoi sur l’ethnicité, je m’en vais gracieusement vous donner un tuyau. Matam chef lieu de votre région sera bientôt isolé du monde durant trois mois au moins par manque de ponts praticables pendant l’hivernage. Demandez à votre mentor Karim WADE de solutionner ce problème pour que votre base vous tende un tant soit peu l’oreille. Dans un bon jour, elle vous écoutera peut-être. Je ne pense pas que les moyens lui manquent. Pour lui, c’est juste une question de priorité.
Si monsieur le ministre vous vous employez à conserver votre part du gâteau c’est votre droit. Mais sachez que les Sénégalais, toutes communautés confondues ont aussi des droits et des devoirs dans leur pays. Et leur premier droit inaliénable est et restera à jamais la liberté. De tout temps, ils ont rempli leurs devoirs vis-à-vis de l’Etat, mais en retour ils ne vivent que l’ingratitude des autorités et particulièrement celle de leurs propres fils comme vous, les mieux placés dans les rouages de l’Etat. L’inauguration des mines de phosphate de Ndendory a mobilisé tout ce qu’il y’avait de responsables politiques et de notables dans la région. Quels sont les retombés de cette exploitation sur les populations de la région de Matam? Mais en réalité que vaut la parole d’un sujet de la cour du prince quand la dite cour a fini de démontrer le peu d’importance qu’il attache aux priorités pour le bien du peuple. Que dire de sa grande aptitude à ignorer les engagements pris devant ce même peuple ?

Alioune Ndao Fall
Secrétaire national chargé de la diaspora.



1.Posté par Yero le 21/07/2010 15:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je voudrais just vous fair comprendre que macky ou wade sont tous paraile car macky et la persone meme qui a dirige la politque actuelle du prisedent wade je voudrais que vous retourne un peut en ariere pas du tous longtemp qui a ete macky il a silone le fouta a la gloir de wade il ete le chanteur prefere de wade dans le fouta je apele les foutanke a la raison macky nes pas credible de grace il na pas les competance de dirige le senegal macky et une piece de la fondation du Pds il et toujour le meme il represante la mediocrite a lui meme le fouta merite mieux que un macky qui et venue aux fouta pour divise degrace ne suporte pas l'incompetance wa salam

2.Posté par Dia le 26/07/2010 09:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Monsieur Ndao,
C'est toi qui es dans l'erreur. Si Kalidou Diallo dit que le problème entre Wade et Macky n'est pas ethnique mais politique, il sait ce qu'il dit. Vous avez raison cependant quand tu dis que Macky ne l'a jamais dit. Ce dernier est le premier à savoir que son problème avec Wade n'est ethnique. Il est tout simplement politique. Et Wade lui-même l'a dit à Washington en répondant à des journalistes américains. Si maintenant Kalidou Diallo a dit ce que vous avez rapporté ce n'est pas pour répondre à Macky lui même, mais c'est à l'adresse d'une bonne frange de Haalpulaar, qui pour des raisons de politique politicienne, pour recruter des militants et pour mieux atteindre Wade en utilisant la corde sensible qu'est l'ethnie, répandent au sein des Haalpulaar l'idée selon laquelle Wade n'a démis Macky que parce qu'il ne veut pas qu'il y ait un Haalpulaar à la tête de ce pays. Moi qui vous parle, j'en sais quelque chose. J'évolue au sein des Haalpulaar, je sais ce qui s'y dit. J'ai un ami intime qui passe tout son temps à insulter Wade, par ce que Macky est son parent. Il est toujours frusté. Il rêvait de voir Macky au pouvoir. C'est ainsi que beaucoup de Haalpulaar raisonnent ainsi. Moi je comprends la réponse de Kalidou Diallo qui est très objective. Et j'ajouterais au fond que c'est une réponse républicaine. Il demande tout simplement à ses parents de faire attention et à ne pas faire vibrer la corde ethnique.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image