leral.net | S'informer en temps réel

Après avoir fait tout ça au meeting du Pds : Interdite de parole, Aïda Mbodj payée en monnaie de singe par Me Wade

Elle aura été la plus grande perdante du meeting du Parti démocratique sénégalais (Pds) du 21 novembre 2014. Loin s’en faut !

En effet, après être montée au créneau, depuis le dernier Comité directeur du Pds, avoir joué à se faire peur en direction du régime de Macky Sall qu’elle avait menacé de replonger dans le fameux “talatay Nder” (allusion faite au sacrifice suprême des femmes du Walo pour faire face au colonisateur), fait plusieurs plateaux de Télévisions et participé à plusieurs émissions radiophoniques, à la veille du meeting des libéraux, Aïda Mbodj a été privée de paroles, le jour J.


Rédigé par leral.net le Lundi 24 Novembre 2014 à 05:00 | | 11 commentaire(s)|

Après avoir fait tout ça au meeting du Pds : Interdite de parole, Aïda Mbodj payée en monnaie de singe par Me Wade

Me Abdoulaye Wade et son Cabinet restreint ayant décidé d’extirper des orateurs la Présidente du Conseil départemental de Bambey , en la troquant contre l’ex-députée Awa Diop. Pourtant, portée disparue, depuis plusieurs mois, dans le cadre des activités du Parti.

Ce n’est pas tout ! La Présidente de la Commission “Communication et Culture” de l’Assemblée nationale a été d’autant plus payée en monnaie de singe, qu’elle a mobilisé sur fonds propres 50 cars “Ndiaga Ndiaye” rien que dans la région de Dakar, 7 bus venus de son fief politique bambey, un bus en provenance de Mbour.

Au même moment, elle avait mobilisé presque tout ce que le Baol compte comme ressortissants au Parc Lambay, pour les convier à la Place de l’Obélisque.

Et comme si cela ne suffisait pas, Aïda Mbodj avait, toujours sur fonds propres, confectionné des centaines de t-shirts et de chapeaux, pour habiller ses militants.

Malheureusement, elle aura pédalé dans le néant, car ne faisant pas partie du schéma de Me Abdoulaye Wade, la divinité libérale, l’ex-mairesse de Bambey a été rangée dans les tiroirs décatis de l’oubli.

Commentaire d’un très proche d’Aïda Mbodj : “ce n’est pas la première fois qu’elle a fait l’apprentissage de la déception avec le Président Wade ; elle doit en tirer les conséquences, parce qu’elle a été humiliée.

Sinon, nous sommes nombreux à ne plus accepter de l’accompagner dans les manifestations politiques du Pds”.

Actusen.com






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image