leral.net | S'informer en temps réel

Après l'appel à candidature du Pds: Le procès d’investiture de Karim Wade enclenché

Les libéraux du Parti démocratique sénégalais (PDS) n’ont pas mis trop de temps pour mettre la machine en branle. Après avoir émis un appel à candidature, le Pds est en train de créer les conditions d’investiture du fils de l’ancien président de la République en s’appuyant sur ses différentes structures.


Rédigé par leral.net le Samedi 7 Mars 2015 à 08:41 | | 8 commentaire(s)|

Après l'appel à candidature du Pds:  Le procès d’investiture de Karim Wade enclenché
D’après certaines indiscrétions, l’ordre a même été donné à toutes les instances du parti de se réunir à la base pour porter la candidature de Karim Wade. Déjà, au niveau de l’Union des jeunesses travaillistes libérales (UJTL), l’on est décidé à porter la candidature de l’ancien ministre d’Etat sous Abdoulaye Wade, aujourd’hui dans les liens de la détention dans le cadre de la traque des biens mal acquis. “De tout temps, nous avons soutenu la candidature de Karim Wade. L’idée est largement partagée par la majorité des jeunes et nous pensons que c’est dans l’intérêt du parti, de présenter cette candidature”, a déclaré hier le secrétaire général de l’UJTL, joint par EnQuête. Selon Toussaint Manga, “dans le contexte national actuel, Karim Wade est le candidat idéal du parti et le Pds gagnerait beaucoup à l’investir”. “Macky Sall, ayant compris que Karim est un potentiel adversaire redoutable, a toujours œuvré pour l’écarter de la course présidentielle de 2017. Nous ne devons pas lui donner le plaisir d’atteindre cet objectif”, estime Toussaint Manga. Le secrétaire général de l’UJTL a aussi appelé les différents candidats à la candidature de dialoguer afin de trouver un consensus autour du fils de Me Wade “pour le seul intérêt du parti”.Cependant, si au sein de l’UJTL on s’est clairement décidé, au niveau de la Fédération nationale des cadres libéraux (FNCL), la question est différée jusqu’au mercredi prochain. Ce jour, les camarades d’Abdoul Aziz Diop vont se pencher sur la question afin de dégager une position commune. Celle-ci ne va sûrement pas être en défaveur du fils de l’ancien président de la République. “On vient d’ouvrir le processus et les candidats ne se sont pas pour le moment déclarés. Nous attendons que cela soit fait pour prendre une position commune”, a confié Abdou Khafor Touré, porte-parole de ladite structure. La même démarche est adoptée chez les femmes même si la majeure partie d’entre elles reste favorable à la candidature de Karim Wade.

Enquête






Hebergeur d'image