leral.net | S'informer en temps réel

Après la France, les Etats-Unis prochaine cible de Daesh


Rédigé par leral.net le Mardi 17 Novembre 2015 à 08:51 | | 0 commentaire(s)|

L’État islamique a averti dans une nouvelle vidéo diffusée, hier, lundi 16 novembre, que les pays participant à des frappes aériennes contre la Syrie subiraient le même sort que la France, et a menacé d’attaquer Washington, rapporte Reuters. La vidéo, qui est apparue sur un site web utilisé par l’État islamique pour poster ses messages, commence avec des nouvelles images de la suite de la fusillade de vendredi à Paris. Le message aux pays impliqués dans ce qu’il a appelé la « campagne des Croisés » a été prononcé par un homme habillé en treillis et un turban et identifié en sous-titre comme Al Ghareeb Algérien.

« Nous disons aux États qui prennent part à la campagne des Croisés que, par Dieu, vous aurez un jour, si Dieu le veut, comme la France. Comme nous avons frappé la France au centre de son séjour à Paris, nous jurons que nous allons frapper l’Amérique dans son centre de Washington », a dit l’homme. Il n’a pas été immédiatement possible de vérifier l’authenticité de la vidéo qui tend à être le travail de combattants islamiques de l’Etat dans la province irakienne de Salahuddine, au Nord de Bagdad. Le département américain de la Sécurité intérieure n’a pas voulu commenter la vidéo mais dit qu’il n’a reçu aucune information indiquant une attaque potentielle. « Lorsque nous prenons toutes les menaces au sérieux, nous ne disposons pas d’informations crédibles spécifiques d’une attaque sur le territoire américain », dit un fonctionnaire sous couvert d’anonymat.

« Al Ghareeb Algérien » a également averti l’Europe dans la vidéo que plus d’attaques venaient. « Je dis aux pays européens que nous sommes à venir, à venir avec des pièges et des explosifs piégés, venir avec des ceintures d’explosifs et (canon) silencieux et vous serez incapables de nous arrêter parce que, aujourd’hui, nous sommes beaucoup plus forts qu’avant », a-t-il dit. Apparemment, se référant à des pourparlers internationaux pour mettre fin à la guerre syrienne, un autre homme, identifié dans la vidéo comme Al Karrar, irakien, dit au Président français François Hollande : « Nous avons décidé de négocier avec vous dans les tranchées et non dans les hôtels ».

Le Populaire






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image