leral.net | S'informer en temps réel

Après la famille de Omar Seck, celle de Yandé Codou Séne réclame une reconnaissance nationale

Yandé Codou, la grande diva de la chanson sénégalaise s’en est allée rejoindre le président Senghor au royaune des morts. Sa famille supplie l’État de transformer son domicile de Sombe, dans la région de Fatick, en musée. Une invite, qui rappelle la « tragédie » qui est le lot de bon nombre de nos artistes disparus.


Rédigé par leral.net le Lundi 26 Juillet 2010 à 23:32 | | 0 commentaire(s)|

Après la famille de Omar Seck, celle de Yandé Codou Séne réclame une reconnaissance nationale
Yandé Codou Sène nous a quittés, comme son ami le président Senghor, un jeudi. Sa famille n’a pas réclamé de l’argent. Elle veut plutôt que son domicile délabré de Sombe, un village qui a été un des témoins de l’histoire du Sénégal devienne un musée ; ceci, d’autant que Maba Diakhou Bâ, le roi du Rip, y repose, après un affrontement sanglant avec le Bour Sine Coumba Ndofféne. Yandé Codou a choisi Sombe comme dernière demeure. C’est dans cette cité qu’elle était venue retrouver son mari, à l’âge de 15 ans. Une réclame que les familles d’autres artistes disparus peuvent faire : De Abdoulaye Mboup, pionnier de la musique sénégalaise moderne, à Aminata Fall, qui excellait même dans le jazz, en passant par Ndiaga Mbaye, maître de la parole, à Alla Seck, qui a ouvert la scéne aux danseurs de la musique sénégalaise.

La famille de Yandé Codou a posé son unique requête. Il s’agit, fondamentalement pour les autorités, le ministre de la Culture en particulier, de faire de sorte que nos artistes ne meurent plus sans sepultures. Ils ont droit à la reconnaissance de la patrie. Le nom du grand comédien Omar Seck ne devra pas tomber dans l’oubli. Disparu cette année, un édifice culturel doit pouvoir porter son nom. Car, il a élevé très haut la flamme qu’il avait heritée de Douta Seck. Le nom de celui-ci a été donné à la Maison de la Culture, le grand théâtre, qui est entrain de sortir de terre sur le site de l’ancienne gare, doit pouvoir porter celui de ce grand maître des planches.

La Redaction xibar.net






Hebergeur d'image