leral.net | S'informer en temps réel

Après les huées essuyées le 25 avril dernier: Mansour Faye s'engage à tenir ses promesses électorales

Les huées essuyées lors de la signature du tournoi de lutte de la TNT à Saint-Louis semblent ne pas laisser indifférent le maire de ladite ville. Ce samedi, dans le cadre d'une manifestation politique à Balacoss, Mansour Faye dit avoir décortiqué le message de la population.


Rédigé par leral.net le Lundi 18 Mai 2015 à 20:07 | | 2 commentaire(s)|

Après les huées essuyées le 25 avril dernier: Mansour Faye s'engage à tenir ses promesses électorales
"J'ai bien compris le sens des huées et je m'engage ici à respecter mes promesses électorales. On est à 10 mois de gestion, c'est très tôt de me juger, toutefois, je mesure l'ampleur des attentes des populations de la commune. Alors je leur demande de me juger au milieu de notre mandat".

Ces propos sont du maire de Saint-Louis, par ailleurs ministre de l'Hydraulique et de l'Assainissement. En tournée de contact dans les quartiers de sa commune, le maire de Saint-Louis dit être déterminé à relever les défis. C'est ainsi que, revenu d'un voyage en Suède où il a noué des contacts avec le conseil municipal de Sitkounat, commune située dans l'agglomération de Stockholm, Mansour Faye a soutenu que la ville de Saint-Louis va signer un protocole de jumelage avec cette municipalité suédoise tout en se gardant de préciser que ce pays a consacré 1% de son budget à l'aide.

"7,7 milliards de Fcfa ont été dégagés par le gouvernement suédois pour la coopération et nous avons saisi cette occasion pour demander que Saint-Louis puisse en bénéficier, surtout dans les domaines du social, de l'échange universitaire, de la culture et de l'économie", a déclaré le successeur de Cheikh Bamba Dièye à la tête de la mairie de Saint-Louis.

Toutefois, l'édile demande à ses concitoyens de garder espoir car sous peu et après un diagnostic de la gestion de la municipalité, les choses vont décoller à SaintLouis. "Nous avons hérité des problèmes mais dès notre arrivée, on a réussi à éclairer l'entrée de la ville, la place Faidherbe et d'autres axes de Saint-Louis tombés depuis des temps dans la pénombre totale, et tout ceci pour une enveloppe de 25 millions de nos francs", souligne-t-il, répondant ainsi aux attaques selon lesquelles la ville est très mal éclairée.

"A l'heure actuelle, des quartiers comme Cité Niakh et Léona sont éclairés. Je ne vais pas me glorifier de tout ça, car il est de mon devoir de faire tout ça. Je profite de cette occasion pour vous dire que le ministre de l'Energie nous a donné 50 lampadaires que nous allons installer. Nous sommes en train de travailler sur le programme d'éclairage de l'avenue Général de Gaulle. Elle sera éclairée avec des lampadaires de dernière génération que j'ai pu décrocher lors de mon voyage à Séoul. Et d'ici la fin de l'année, cette avenue sera très bien éclairée", a promis le maire de Saint-Louis.

Mansour Faye n'a pas manqué de revenir sur le problème des ordures ménagères. Aussi dira-il : "Des efforts ont été faits dans ce domaine depuis notre arrivée à la tête de la municipalité. D'ailleurs, nous allons bientôt reprendre le coup de poing Ndar Set Wecc".

EnQuête






Hebergeur d'image