leral.net | S'informer en temps réel

Après sa bourde, le ministre Mbagnick Ndiaye se justifie sans convaincre

Après avoir mis le feu aux poudres par ses déclarations, lors de la cérémonie de passation de service, Mbagnick Ndiaye, ministre de la Culture et de la Communication, a tenté une opération de sauvetage tard dans la nuit d'hier. Pour circonscrire le feu, il a reprécisé sa pensée et ses propos dans un communiqué.


Rédigé par leral.net le Mardi 22 Juillet 2014 à 09:22 | | 28 commentaire(s)|

Après sa bourde, le ministre Mbagnick Ndiaye se justifie sans convaincre
En réalité, écrit-il, "J’ai voulu rendre un hommage mérité à la Première Dame, pour le soutien moral et matériel qu’elle nous a apportés pendant toute la campagne en appelant les femmes de Fatick à nous soutenir, en nous offrant des Moulins à mil, en nous appelant au téléphone pour nous encourager, dans un contexte marqué par la concurrence. En nous soutenant de la sorte, la Première Dame nous a permis de remporter les élections et a donc permis notre présence au Gouvernement". Poursuivant, Mbagnick dit : "C’est ce que j’ai voulu exprimer dans une langue qui n’est malheureusement pas la mienne et que je ne maîtrise pas assez. A aucun moment, je n’ai voulu laisser croire que la Première Dame a pu intervenir pour nous faire nommer, alors que notre victoire méritée suffit à justifier la confiance que le chef de l’Etat a placée en nous". Mais ces déclarations de Mbagnick Ndiaye sont loin de convaincre plus d’un. Depuis l'arrivée au pouvoir de Macky Sall, la Première Dame, Marième Faye, a été étiquetée comme étant l'inspiratrice des principales décisions de son époux de Président. Et "La Lettre du Continent", dans une enquête rondement menée sur les Premières Dames en Afrique, révélait que Marième Faye Sall était "la plus influente parmi elles".






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image