leral.net | S'informer en temps réel

Après trois jours de cavale en Gambie, Dieynaba Baldé se rend et explique comment elle a tué son amant

Du nouveau dans l’affaire du meurtre qui avait défrayé la chronique à Grand Yoff. Selon Le Populaire, Dieynaba Baldé qui a mis fin aux jours de son concubin, Fabrice Roger Malou, est revenue au Sénégal après trois jours passés en Gambie pour se livrer à la Police de ladite localité. Elle est revenue, devant les enquêteurs, sur les circonstances dans lesquelles elle a tué Fabrice.


Rédigé par leral.net le Vendredi 17 Juillet 2015 à 12:31 | | 1 commentaire(s)|

Après trois jours de cavale en Gambie, Dieynaba Baldé se rend et explique comment elle a tué son amant
La dame Dieynaba Baldé qui avait tué son concubin le 06 juillet dernier s’est livrée après 3 jours de cavale à la Police de Grand Yoff. « Le fardeau que je porte est trop lourd pour moi. Mais, je tiens à vous dire que je n’ai pas tué Fabrice Roger Malou volontairement. C’est quelqu’un que j’aimais et j’ai vécu 5 ans avec lui », fait savoir la dame Baldé.

Revenant sur le meurtre, elle a confié que le jour des faits, ils devaient rendre visite à Nathalie après la rupture du jeûne. Après avoir rompu le jeûne, Fabrice s’est servi du couteau à pain pour éplucher une mangue. Elle soutient qu’elle a par la suite pris le couteau pour en faire de même.

En ce moment, son téléphone a sonné. Et le fait de répondre n’a pas plu à son petit ami qui malgré le fait qu’elle lui dise que c’était un individu qui voulait un compteur « Woyofal » et qui voulait qu’elle le mette en rapport avec quelqu’un, dans la mesure où elle avait une connaissance à la Senelec. Il pensait que sa copine l’avait remplacé avec quelqu’un d’autre.

Selon toujours Dieynaba, Fabrice est entré dans une colère noire en la traitant de menteuse. Il a par la suite fermé la porte de la chambre avant de la battre avec sa ceinture. Elle a déclaré aux enquêteurs que connaissant le tempérament de son copain, elle s’est précipitée vers la porte pour s’échapper, oubliant qu’elle avait un couteau entre les mains. « Il s’est rué vers moi pour m’en empêcher. Je me suis alors retournée pour lui faire face. Et dans son élan, il s’est lui-même jeté sur le couteau », explique Dieynaba qui ajoute : « quand j’ai vu le sang, j’ai crié pour qu’on aille à l’hôpital dare-dare mais il a refusé disant que vu là où le couteau l’avait atteint, il allait mourir ».

À l’en croire, Fabrice lui a alors dit qu’elle risquait de mourir en prison avant de lui donner la somme de 10.000 F. Il lui a conseillé d’aller se réfugier auprès de son marabout en Gambie. « Au vu de la tache de sang qui s’élargissait sur ses habits, j’ai hurlé comme une folle pour ameuter les voisins de palier. C’est ainsi que quelqu’un est venu pour le conduire à Nabil Choucair. Et c’est Fabrice qui a marché de lui-même pour entrer dans le véhicule », a-t-elle précisé.

La dame fait savoir que c’est elle qui a annoncé la nouvelle à Nathalie, la sœur de Fabrice. Et quand elle a su que son copain n’allait pas survivre, elle a décidé de se rendre en Gambie chez le marabout à qui elle a tout raconté, le lendemain de son arrivée. Par la suite, elle a appelé Nathalie pour lui dire qu’elle allait revenir au Sénégal pour se rendre.






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image