leral.net | S'informer en temps réel

Après une assemblée générale sous haute surveillance policière, le M23 éclate...

Rédigé le Samedi 12 Janvier 2013 à 20:02 | | 0 commentaire(s)


Après une assemblée générale sous haute surveillance policière, le M23 éclate...
Les démons de la division ont gagné le mouvement du 23 juin 2011. L’assemblée générale qui est convoquée aujourd’hui, s’est même tenue à l’aide des éléments de la police à l’hôtel « Le Ndiambour » à Dakar. La bande à Abdourahmane Sow, le président de la « Commission stratégies et orientations des jeunes du M23», a tenu à se présenter pour jouer les troubles-fêtes. Ces jeunes ont vivement dénoncé le comportement des leaders qui ne posent que des actes visant à « être servis par le pouvoir ». Ils disent ne « plus reconnaître » ce mouvement pour lequel ils se sont battus. Après des affrontements avec la branche favorable aux dirigeants du mouvement, les camarades de Abdourahmane Sow ont annoncé dans le foulée, la mise sur pied d’un « M23 parallèle ». Ils ne vont plus suivre ces dirigeants qui ne font que « lorgner des postes » du côté du pouvoir au point de dévier de la ligne de l’organisation populaire qui se veut un « mouvement de veille et d’alerte sur les abus de pouvoir ». A noter que l’assemblée générale a décidé de donner un statut au mouvement du M23 qui deviendra prochainement « Le Mouvement National des Forces vives du 23 juin ».





Hebergeur d'image