leral.net | S'informer en temps réel

Arcellor Mittal/Etat du Sénégal : Le Pds déballe !

L'affaire Arcellor Mittal/Etat du Sénégal continue de susciter des vagues. Soulevée par Wade et traitée par certains journaux, elle fait réagir le Parti démocratique sénégalais. Lire l'intégralité du communiqué rendu public !


Rédigé par leral.net le Vendredi 6 Juin 2014 à 13:54 | | 14 commentaire(s)|

Arcellor Mittal/Etat du Sénégal : Le Pds déballe !
Le Gouvernement du Sénégal, à travers un communiqué du Ministère de l’Industrie et des Mines paru dans beaucoup d’organes de presse, a tenté laborieusement d’éclaircir l’opinion nationale sur le « contentieux judicaire » l’opposant à ARCELOR Mittal dans le cadre de l’exploitation des mines de fer de la Falémé.

Primo, le communiqué du gouvernement a royalement et honteusement ignoré que la plainte du Sénégal, devant la Cour arbirtale de Paris contre ARCELOR Mittal a été l’œuvre du régime précédant sous l’égide du Président Abdoulaye WADE pour dénoncer les accords avec cette multinationale. Mais au lieu d’éclairer la lanterne des sénégalais, Macky SALL et son régime, comme d’habitude, a cherché à jeter le discrédit sur notre régime en rappelant un dossier déjà clos. Pour ce qui est du contentieux avec KUMBA Ressources, le gouvernement devrait, au moins avoir l’honnêteté de reconnaître que notre régime avait, à l’époque, dénoncé les termes de l’accord avec ce dernier pour permettre au Sénégal de bénéficier de 15 % de la production et non plus de 15% du profit comme cela a été le cas.

Secundo, le gouvernement de Macky SALL devrait donner les mobiles de la plainte du régime précédant qui avait attrait ARCELOR Mittal devant la Cour arbitrale de Paris. A cet effet, le Comité Directeur informe les sénégalais qu’après l’accord entre le gouvernement du Sénégal et Mittal, ce dernier détenant dès lors le portefeuille du fer de la Falémé, a fusionné avec le groupe français pour devenir ARCELOR Mittal qui n’a pas respecté les termes dudit accord.

Tertio, le communiqué du gouvernement a tenté maladroitement de semer la confusion sur le montant des 450 millions de dollars US que les experts avaient proposé à l’Etat de réclamer pour dommages. Donc, il ne s’agit point d’une condamnation d’ARCELOR Mittal à payer 450 millions de dollars Us à l’Etat du Sénégal mais de l’évaluation de la réparation financière que le Sénégal était en droit de réclamer. C’est pourquoi, le Comité Directeur du PDS se demande pourquoi l’Etat du Sénégal a accepté les 150 millions de Dollars Us, soit le tiers du montant proposé après expertise ? Ne s’agit pas d’accord illicite et dangereux entre ce régime agonisant et la multinationale à la veille des locales pour des fonds de campagne ?

Quarto, au lieu d’apporter une réponse technique, le gouvernement de Macky SALL, dans sa stratégie de fuite en avant et de saupoudrage, s’est fendu d’un communiqué mensonger, falsificateur des faits qui cherche à masquer le retour triomphal du Président Abdoulaye WADE , indicateur de la déception et l’angoisse existentielle des sénégalais.

A cet effet, le Comité Directeur du Parti Démocratique Sénégalais rappelle que le Gouvernement , adepte des accords secrets comme celui de défense avec la France, ferait mieux d’abord de répondre à une question des sénégalais : « Pourquoi attendre la livraison du quotidien L’AS du mardi 03 juin 2014, pour enfin exhiber un accord négocié avec ARCELOR Mittal portant sur 150 millions de dollars Us ? » Par souci de transparence, de redevabilité et conformément à leur slogan creux et machiavélique de gouvernance vertueuse, Macky SALL et son gouvernement devrait d’abord informer les sénégalais en amont, en cours et en aval de la procédure et des termes de cet accord négocié en catimini et de la destination de ces 75 milliards à la veille du démarrage de la campagne pour les élections municipales et départementales.

C’est pourquoi, le Parti Démocratique Sénégalais, au-delà de toute considération politicienne, invite l’ensemble des acteurs de la vie socioéconomique du Sénégal ( société civile, ONGs, Partenaires Techniques et Financiers, partis politiques, entre autres) à traquer l’accord illicite entre le gouvernement de Macky SALL et la multinationale ARCELOR Mittal qui est le résultat de l’inexpérience, du manque de patriotisme et de transparence de ceux qui nous gouvernent aujourd’hui.

Enfin, le Parti Démocratique Sénégalais exige du gouvernement un débat national et contradictoire sur ce dossier portant sur un enjeu financier de 225 milliards de francs CFA.


Omar SARR, Coordonnateur Général du PDS






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image