leral.net | S'informer en temps réel

Arrestation de Saleck Ould Cheikh : Conakry et Nouakchott ne parlent pas le même langage


Rédigé par leral.net le Vendredi 22 Janvier 2016 à 19:52 | | 4 commentaire(s)|

L'arrestation du terroriste Ould Cheikh divise les autorités mauritaniennes et guinéennes. En effet, selon le Président Alpha Condé, c'est la gendarmerie guinéenne qui a neutralisé Seleck O. Cheikh après qu’elle a été informée de l’entrée de l’islamiste sur son territoire. "Nous avons été informés que le jeune jihadiste qui avait fui la Mauritanie était en Guinée Bissau", a déclaré le Président Condé. Et ils sont entrés sur le territoire guinéen par Daby (…) et tout de suite, la gendarmerie s’est mobilisée. Ils ont tiré sur le patron de la gendarmerie, mais nous avons réussi à le neutraliser. J’ai aussitôt appelé le Président mauritanien. Il a décidé d’envoyer un avion. Donc, nous allons le mettre à la disposition du gouvernement mauritanien", a dit à la Radio France internationale (RFI), le Président guinéen.

Mais du côté de la Mauritanie, on semble indiquer le contraire. Lors d'une conférence de presse ce jeudi à Nouakchott, le ministre porte-parole du gouvernement mauritanien, Mohamed Lemine Ould Cheikh, a déclaré que "c’est la police mauritanienne qui a arrêté l’islamiste Saleck Ould Cheikh en Guiné, tout en saluant la "collaboration" des autorités de Conakry. "La police mauritanienne a arrêté l'islamiste Saleck Ould Cheikh la première nuit de son arrivée en Guinée", a précisé le porte-paorle dont les propos sont rapportés par alakhbar.info, visité par leral. Selon Mohamed Lemine Ould Cheikh l’arrestation de l'islamiste est le résultat "d’un travail minutieux et coordonné de la police mauritanienne qui a suivi les traces du fugitif tout au long de son périple du Sénégal à la Guinée Conakry en passant par la Guinée-Bissau". Répondant à une question relative à l'"arrestation de Saleck Ould Cheikh par la gendarmerie guinéenne", le porte-parole a dit : "Nous ne disposons pas de cette information".

Après 20 jours de cavale, Saleck Ould Cheikh a été arrêté, mardi, en Guinée, puis extradé le lendemain en Mauritanie. L'islamiste, qui s’était évadé de prison le 31 décembre de l’an dernier, est condamné à mort pour tentative d’assassinat du Président Mohamed Ould Abdel Aziz.

L’islamiste avait avoué, en février 2011, son implication dans l’attentat manqué à la voiture piégée à Nouakchott qui "visait à assassiner" le Président mauritanien, selon Al-Qaïda au Maghreb islamique qui l’avait revendiqué.






Hebergeur d'image