leral.net | S'informer en temps réel

Arrestation des Hommes de tenues : La Colère Généralisé des gradés et subalternes

C'est honteux pour des responsables militaires de parler ainsi. Si arrêter un agent des forces de l'ordre, qui sème le désordre, doit être assimilé une trahison du Président, je pense sincèrement alors qu'il est temps de s'inquiéter de notre Etat de droit. Je veux rappeler à ces maîtres chanteurs sous le couvert de l'anonymat que violence légale n'équivaut pas à violence gratuite. Personne ne doit protéger un tortionnaire. Ces gens devraient être recherchés, identifiés et châtiés.


Rédigé par leral.net le Mercredi 29 Janvier 2014 à 14:20 | | 1 commentaire(s)|

Arrestation des Hommes de tenues : La Colère Généralisé des gradés et subalternes
Nul n'a le droit de menacer par des termes à peine voilés la stabilité du pays, surtout, si on est armé par cette même République. Le professionnalisme tant chanté et qui profite bien à l’ensemble des forces de l’ordre du Sénégal en missions Onusiennes ou autres doit être une réalité. Il est inacceptable de cautionner telle démarche d’agents encagoulés. La restauration de l’ordre est confiée par le peuple, pour le peuple aux forces de l’ordre et non contre le peuple.

Si l’Etat s’échine à restaurer la probité morale dans l’administration, en sanctionnant systématiquement les coupables d’abus de biens publics, il ne saurait en être autrement pour les éléments des forces de l’ordre qui, dans l’exercice ou pas de leur fonctions, se révèlent être coupables de bavures, surtout si elles se soldent par mort d’homme. Je préfère de loin être violenté par un bandit de grand chemin plutôt que par que par un « agent » que j’aurai contribué à former à armer et à payer par mes taxes.

Cette sortie d’éléments qui se complaisent dans l’impunité et la fanfaronnade est totalement inacceptable et me scandalise au plus haut point. Et je pense que la hiérarchie se scandalisera autant que moi de cette attitude anarchiste de certains de ses éléments, pour rappeler tout le monde à l’ordre. Car, depuis un certains temps, on constate des groupuscules s’agiter pour théoriser l’impunité pour les agents des forces de l’ordre sous prétexte de la sauvegarde du moral des troupes. On attend autre chose de nos forces de l’ordre que ce ridicule état d’esprit.


Mohamed NDIAYE
Républicain Sénégalais







Hebergeur d'image



Hebergeur d'image