leral.net | S'informer en temps réel

Arrestations de leurs frères : Le Front patriotique pour la défense de la République se radicalise et soutient Y en a marre

Les autorités policières ont procédé à des arrestations en cascade, suite au discours de différents responsables libéraux appelant à l'insurrection au cas où Karim Wade serait condamné. Des interpellations qui ne sont pas du goût du Front patriotique pour la défense de la République. Une mobilisation monstre est prévue le 23 mars, jour du verdict du procès. Dans la foulée, le Front s'est solidarisé avec Y en a marre dont trois de leurs responsables ont été arrêtés au Congo alors qu'ils tenaient un point de presse sur la démocratie.


Rédigé par leral.net le Mardi 17 Mars 2015 à 08:53 | | 14 commentaire(s)|

Arrestations de leurs frères : Le Front patriotique pour la défense de la République se radicalise et soutient Y en a marre
Au cours de la réunion hebdomadaire, tenue hier, les leaders du Fpdr ont invité leurs militants et sympathisants à "venir massivement au tribunal, le 23 mars 2015, à l’occasion du délibéré dans le procès Karim Wade". Suite à l’interpellation de certains de leurs responsables, le Fdpr dénonce ce qu’il appelle "l’accentuation de la répression contre les militants et responsables du Pds". "Il nous est revenu au cours de la réunion que Me Amadou Sall venait d’être convoqué à la gendarmerie de Colobane tandis que Serigne Assane Mbacké Atèkh Fadilou était arrêté à Touba et transporté manu militari devant le procureur de Diourbel. Quant à Bathie Seras et Amina Nguirane, arrêtés depuis plusieurs jours, ils se trouvent au tribunal de Dakar pour être entendus par le procureur", s’offusque-t-on dans un communiqué, parcouru par EnQuête. Aussi, ont-ils tiré à boulets rouges sur le régime actuel qu’il accuse d’être "incapable de prouver la culpabilité de Karim" dans l’affaire de la traque des biens supposés mal acquis. Le Front se dit solidaire aux personnes concernées ainsi qu’à leurs familles.

Par ailleurs, le Fpdr s’est également prononcé sur l’arrestation, au Congo, des militants de Y en a marre qu’il dit regretter et "engage le gouvernement à obtenir le retour de nos compatriotes dans de bonnes conditions".






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image