leral.net | S'informer en temps réel

Arriérés de salaires, non-paiement des pensions de retraite… : Les agents de l’Orchestre national tirent sur Mbagnick Ndiaye

« Ça dé-gamme » au sein de l’Orchestre national, informe Le Quotidien qui indique que les pensionnaires font face à de nombreuses difficultés d’existence et de fonctionnement. Certains agents ont décoché des flèches en direction du ministre de la Culture et de la Communication, Mbagnick Ndiaye.


Rédigé par leral.net le Mercredi 21 Octobre 2015 à 14:33 | | 2 commentaire(s)|

Cinq mois d’arriérés de salaires pour les agents contractuels et 4 mois pour les vacataires, non-paiement des pensions de retraite après 25 à 30 ans de service (pour 11 agents), salaires obsolètes, absence de prise en charge (allocution familiale, couverture maladie), non titularisation des vacataires depuis de nombreuses années, retards récurrents sur les salaires, matériel vétuste… Ce sont les nombreuses difficultés que soulève une partie des agents de l’Orchestre national du Sénégal.

Ceux-ci imputent la responsabilité de ces nombreuses difficultés à la tutelle. Pour eux, « le ministre de la Culture ne fait rien depuis qu’il est là pour améliorer les difficultés que rencontre l’Orchestre national. Alors que cet orchestre reste quand même l’un des grands groupes sur le plan de la musique ici au Sénégal ». A en croire ces membres de l’Orchestre national, « ces nombreuses difficultés ne sont pas inconnues du ministre Mbagnick Ndiaye ». « Nous sommes allés le rencontrer et nous lui avons parlé pour que cela s’améliore. Nous lui avons expliqué que l’Orchestre national ne dispose pas de salaire à proprement parler, ni de production ni de promotion, et son budget reste toujours un budget de fonctionnement. Ce qui n’est pas normal. Nous ne pouvons plus continuer ainsi », expliquent ces artistes.

Outre les retards récurrents sur les salaires, ils dénoncent également le peu d’intérêt que la tutelle accorde à cette formation musicale. Pour preuve, avancent-ils, « le matériel vétuste de l’Orchestre national qui date de 1998 et qui n’a jamais été renouvelé ». Aussi, ont-ils exprimé leur frustration : « L’absence de l’Orchestre national dans les cérémonies officielles, festivités, soirées de gala et festivals internationaux aux détriments d’autres groupes musicaux » ainsi que le « non avancement des agents ».






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image