leral.net | S'informer en temps réel

Assainissement de 10 villes du Sénégal : La Boad injecte 60 milliards FCfa dans le programme

La somme de 60 milliards est dégagée pour permettre à 10 villes du Sénégal d’améliorer leur système de collecte et de traitement des eaux usées mais aussi leur réseau de drainage des eaux pluviales. Un atelier qui a vu la participation des élus locaux de ces villes, de parlementaires entre autres, a été tenu, ce matin, dans ce sens.


Rédigé par leral.net le Mardi 24 Novembre 2015 à 13:56 | | 3 commentaire(s)|

Pour améliorer de façon significative les conditions de vie et de santé des populations, un programme d’assainissement vient d’être initié par le ministère de l’Assainissement. Financé par la Boad à hauteur de 60 milliards de F Cfa, cette initiative concerne les villes que sont Dakar, Pikine, Rufisque, Tivaouane, Louga, Saint-Louis, Matam, Tambacounda, Touba et Kaolack. Selon M Alioune Badara Diop, Dg de l’Office national de l’assainissement du Sénégal, c’est un projet qui a plusieurs composantes, d’abord, le drainage des eaux pluviales et des eaux usées qui concerne surtout la ville de Kaolack mais aussi la création de réseaux neufs pour les communes qui n’en disposaient pas du tout et il s’agit de Touba, Tivaouane, Matam et Tambacounda. Et pour ce qui concerne les autres, il s’agira de densifier les réseaux et de réhabiliter les infrastructures existantes. Et en dernier lieu, un appui institutionnel d’un montant d’1 milliards 52 millions sera destiné à l’Onas dans le but de le doter de moyens d’exploitation des ouvrages d’assainissement liquide.

Le Pm Mahammed Boun Abdallah Dionne apprécie cette initiative à sa juste valeur. A l’en croire, c’est un « programme exceptionnel, de par son envergure et de par son budget au regard des financements consentis pour le secteur de l’assainissement au Sénégal au cours de ces 40 dernières années ». Le chef du gouvernement d'indiquer que ce programme va permettre de faire bénéficier des branchement à l’égout à plus de 200 mille personnes des 9 villes concernées, d’assurer le traitement additionnel de plus de 24000 m3/jour d’eaux usées par la construction de 7 stations d’épuration et de 5 stations de traitement de boue de vidange. Ainsi, il couvrira, au total, une population de 3 millions d’habitants, soit plus de 20% de la population totale du Sénégal. Dans le même ordre d’idées, le ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement, Mansour Faye, a déclaré que l’assainissement a été laissé en rade depuis un bon moment et maintenant, ils s’orientent « dans une dynamique pour permettre à l’ensemble des villes du Sénégal de pouvoir bénéficier, non seulement de réseaux d’assainissement concernant les eaux usées, mais aussi de réseaux d’assainissement concernant les eaux pluviales ».

Mariama Kobar Saleh









Hebergeur d'image