leral.net | S'informer en temps réel

Assassinat de malades mentaux : Ansoumana Dione annonce une plainte à la Cour de justice de la CEDEAO

Le président de l’Association sénégalaise pour le suivi et l’assistance aux malades mentaux (ASSAM), Ansoumana Dione, a fait part mardi à Rufisque, de l’intention de son organisme de déposer une plainte à la Cour de justice de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), dénonçant »le silence » de certaines autorités après la marche des populations de Tambacounda contre les assassinats de malades mentaux.


Rédigé par leral.net le Mardi 4 Mars 2014 à 17:12 | | 3 commentaire(s)|

Assassinat de malades mentaux : Ansoumana Dione annonce une plainte à la Cour de justice de la CEDEAO
‘‘La plainte que nous avons déposée au près du procureur de la République de Tambacounda n’ayant pas connu de suite, nous avons décidé de saisir, avec notre avocat, la Cour de justice de la CEDEAO’’, a déclaré Ansoumana Dione, lors d’une conférence de presse.

»Aujourd’hui, selon lui, c’est l’Afrique toute entière, le monde qui a besoin de savoir ce qui se passe au Sénégal’’.

‘‘Ce qui se passe au Sénégal est inadmissible dans un Etat de droit. Nous avons réuni tous les dossiers nécessaires. Nous comptons rencontrer à nouveau notre avocat, pour que le dossier soit transmis dans les meilleurs délais à la Cour de justice de la CDEAO’’, a-t-il annoncé.

‘‘Nous comptons toutefois donner du temps aux autorités, pour que les auteurs de ces crimes soient traqués’’, a-t-il ajouté, annonçant l’érection d’un monument que l’organisme va dédier à la mémoire des malades mentaux, afin que, selon lui, ‘‘les populations de la ville pensent à ces malades mentaux’’.

‘‘Les autorités sont interpellées sur une série d’assassinats à Tambacounda, le minimum pour nous était qu’elles se prononcent par rapport à ce problème’’, a-t-il dit.

Il a soutenu que le déploiement de 20 éléments du Groupement mobile d’intervention (GMI) »ne réglera pas le problème’’. Il faut, selon lui, ‘‘mettre la main sur les malfaiteurs’’.

Pas moins de six malades mentaux ont été assassinés à Tambacounda, au cours de ces dernières semaines. La directrice générale de la police nationale, Ana Sénou Diouf, en visite, dans cette ville, a récemment assuré, que des enquêtes sont en cours pour mettre la main sur les auteurs.

APS






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image