leral.net | S'informer en temps réel

Assassinats politiques : Le Sénégal, terre de meurtres non élucidés

La vérité est inconnue de la politique sénégalaise. Les décès de Me Sèye, d'Oumar Blondin Diop et de policiers, entre autres, font partie des tragédies qui ont accompagné la démocratisation et la conquête de la liberté d’expression du Sénégal. Aujourd’hui, on fête l’anniversaire de l’assassinat de Me Babacar Sèye. Que de meurtres non élucidés. Que d’assassinats restés impunis. Au fond, les dossiers vidés par la justice gardent encore beaucoup de zones d’ombre.


Rédigé par leral.net le Mercredi 15 Mai 2013 à 22:10 | | 2 commentaire(s)|

Assassinats politiques : Le Sénégal, terre de meurtres non élucidés
40 ou 20 ans après les faits, les familles éplorées continuent à réclamer justice. Ces réclamations confirment l’opacité qui entoure la gestion des dossiers des meurtres politiques fréquents au Sénégal. Dans l’affaire Oumar Blondin Diop, selon Le Quotidien, plusieurs personnalités, témoins des faits, sont encore en vie. Leurs versions peuvent apporter un éclairage inédit sur les conditions de sa mort. A cette époque (1973), renseignent nos confrères, Moustapha Niasse était le directeur de Cabinet de Léopold Sedar Senghor. Abdou Diouf était son Premier Ministre.

Quid de la tuerie, du 16 février 1994, de policiers sur le Boulevard général de Gaulle après le meeting du Pds et des Moustarchidines ? Pertes et profits. L’emprisonnement de Mamadou Dia est toujours un mystère. Les persécutions connues sous le régime du premier Président du Sénégal indépendant sont restées sans suite. On se rend compte que l’histoire politique du Sénégal est jalonnée de drames dont on ne connaîtra jamais les auteurs. Et surtout les commanditaires.

Aujourd’hui, selon des sources du Quotidien, d’autres meurtres attendent d’être éclairés. Mamadou Diop a été tué dans des circonstances encore obscures. Des policiers ont été placés sous mandat de dépôt. Sa famille est désormais prise en charge par l’Etat. Les Sénégalais attendent la vérité. Entre les louvoiements de la classe politique et les lenteurs judiciaires, on attend d’être édifié.



1.Posté par xorom soukeur le 15/05/2013 20:25 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

le meurtre de maitre seye c''est clair comme l''eau de roche il n''ya pas a chercher de midi a 14h car les senegalais dans leur grande majorite savent tres bien que le principal instigateur de ce crime n''est personne d''autre que maitre wade et personne d''autre que lui [ loi ezzan.liberation des meurtriers de maitre seye.dedommagement a coup de centaine de millions de la famille seye ]

2.Posté par lathio le 15/05/2013 21:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Vous oubliez souvent le meurtre ignoble de Oumar lamine badji;les commanditaires et les exécutants doivent être connus

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image