leral.net | S'informer en temps réel

Assemblée nationale : Aida Mbodj compte porter plainte pour faux et usage de faux


Rédigé par leral.net le Vendredi 16 Octobre 2015 à 09:49 | | 14 commentaire(s)|

Les libéraux sont déterminés à aller jusqu’au bout pour en découdre avec le Président de l’Assemblée nationale qu’ils accusent de rouler pour le président de la République. « J’accuse, le Pds accuse, le front accuse, les militants du Pds et les démocrates accusent le président Moustapha Niasse d’avoir fait un faux », indique Me Amadou Sall qui tente d’expliquer en quoi ce dernier a fait un faux. Selon lui, le bureau de l’Assemblée s’est réuni et a renvoyé l’examen de la question relative au groupe parlementaire à demain (aujourd’hui, Ndlr) mais, entre-temps, « sous la dictée du Président Macky Sall, Moustapha Niasse a procédé à une consultation à domicile ». L’avocat précise que cela n’est pas prévu par le règlement de l’Assemblée. « Cela ne s’est jamais fait, c’est un concept nouveau qu’il a inventé pour violer et s’asseoir sur la Constitution. C’est une infamie, une forfaiture, et nous en appelons à tous les démocrates, à tous les Sénégalais, pour s’opposer à cette infamie », peste-t-il. Me Sall a également demandé à l’ensemble des députés de ne pas reconnaître un quelconque groupe qui serait diffèrent de celui présidée par Aida Mbodj. « Si Moustapha Niass ne reconnait pas ce groupe, nous déclarerons cette assemblée illégale », martèle-t-il.

Aida Mbodj a, de son coté, dénoncé le fait que les signatures de certains d’entre eux soient utilisés. Pour toutes ces irrégularités, les libéraux ont décidé d’ester en justice pour faux et usage de faux. « On a noté du faux dans la transcription des signatures. Moi, en tout cas, je n’ai signé pour personne en 2015 et on a utilisé ma signature pour avoir un groupe », informe-t-elle, avant de lancer, radicale : « Je vais ester en justice, on ne prend pas ma signature ».

Mariama Kobar Saleh






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image