leral.net | S'informer en temps réel

Assemblée nationale : L'interprétation simultanée devient une réalité

L'Assemblée nationale du Sénégal a franchi un grand pas dans le cadre de sa mission de représentation nationale. Grâce à son nouveau système d'interprétation simultanée des débats à l'Hémicycle, les barrières linguistiques sont à jamais bannies.


Rédigé par leral.net le Mercredi 3 Décembre 2014 à 09:47 | | 1 commentaire(s)|

Assemblée nationale : L'interprétation simultanée devient une réalité
“A partir de ce jour, tout député pourra, dans l’Hémicycle, intervenir dans sa langue maternelle ou dans la langue nationale qu’il maîtrise le mieux et se faire comprendre de tous”, s’est réjoui le président de l’Assemblée nationale, Moustapha Niasse, lors de la cérémonie de lancement. Face à la satisfaction de ses collègues, députés et présidents des groupes parlementaires, Niasse a ajouté que désormais, “grâce à ce système, tout député sera en mesure d’écouter et de comprendre ses collègues, à travers sa propre langue ou la langue française”. Dans le même sens, l’Ambassadrice, Chef de Délégation de l'Union européenne au Sénégal, Dominique Dellicour, a déclaré que c’est un “outil qui favorisera l’expression de toutes les positions et analyses des élus des différentes régions du Sénégal dans leur langue maternelle”.

Ce projet a été financé par l’Assemblée nationale en collaboration avec l’Union Européenne (UE) à hauteur de 399 737 750 FCfa. L’UE a contribué pour 289 737 750 FCfa dans la mise en place du système. Le Parlement sénégalais a mis sur la table 110 000 000 FCfa. Ce système est constitué de 8 cabines d’interprétation en français, wolof, diola, sérère, pulaar, soninké et mandinka. Celles-ci sont contenues dans deux plates-formes. Des diplômés de l’enseignement supérieur, ayant une maîtrise de l’une ou deux des langues nationales concernées, ont été sélectionnés à la suite d’un appel à candidatures. Ils ont subi une formation intensive de 9 mois en techniques d’interprétation.

Selon le Président de la 12e législature du Sénégal, l’Assemblée nationale, en utilisant les langues nationales, “occupe la place qui est la sienne” dans la dynamique de la promotion de celles-ci. Au-delà de faciliter les échanges entre députés, ce système d’interprétation simultanée permettra aux Sénégalais de suivre et de comprendre les différentes interventions des députés dans leurs langues maternelles.

EnQuête






Hebergeur d'image