leral.net | S'informer en temps réel

Assemblée nationale : Me El Hadj Diouf et Aïssatou Diouf s'insultent copieusement

L'examen du projet de budget 2016 du ministère de l'Economie, des Finances et du Plan n'a pas été de tout repos. La séance a été émaillée, d'après Le Populaire, d'insultes abjectes avec la passe d'armes entre Me El Hadj Diouf et la députée Aissatou Diouf.


Rédigé par leral.net le Samedi 12 Décembre 2015 à 09:57 | | 21 commentaire(s)|

Tout parti, selon le journal, lorsque Me El Hadj Diouf, député non-inscrit, s'est opposé à la proposition d'Abdoulaye Makhtar Diop, de voter le budget dudit minbistère sans débat. Le leader du Ptp a demandé la paole pour faire une contre-proposition. Ce que le président de l'Assemblée nationale a accepté. Mais, au lieu de 15 minutes, Moustapha Niasse lui a donné 3 minutes pour qu'il puisse donner ses arguments. Ce qui a mis Me El Hadj Diouf hors de lui. Dans son argumentaire, l'avocat a souligné que l'Assemblée nationale ne vaut plus rien devant le peuple qu'elle représente. "C'est inadmissible que le budget des ministères comme celui de l'Agriculture, de l'Elevage, entre autres, soient votés sans débat". Une remarque qui a fini par courroucer la députée de l'Apr, Aissatou Diouf, qui s'est levée de son siège pour ouvrir les hostilités. "Ki tekiwul dara (ce personnage n'est rien du tout)", a-t-elle lancé tout en se dirigeant vers la sortie. Mais, renseignent nos confrères, c'était sans compter avec Me Diouf qui n'a pas voulu laisser passer cette remarque. "Sama ñetti jabar yëp ñola dàkk. Danga ñaaw, danga salte. Mbalit nga (Mes 3 épouses sont plus que toi. Tu es vilaine, tu es sale. Tu es une saleté). Loin d'en avoir fini avec elle, il enfonce le clou : "Espèce d'ordure, espèce de p... Espèce de sale p...". Et la dame de répliquer à son tour : "Espèce de vio... Do nitu dara". L'avocat de revenir à la charge : "Mane diongama yu rafet la am, yu siwlisse... (Moi, j'ai de belles épouses qui ont de la classe)".

Des insultes qui ont mis le ministre Amadou Bâ, qui n'en revenait pas, mal à l'aise. De même que les autres députés. D'ailleurs, devant tant d'insanités échangées, la députée Mbayang Dione n'a pas pu se retenir et s'est mise à verser de chaudes larmes.






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image