leral.net | S'informer en temps réel

Assemblée nationale : Modou Diagne Fada et Moustapha Diakhaté se livrent à un duel verbal

C'est hier que les députés procédaient au vote du projet de loi de Finance du ministère de l'Economie, des Finances et du Plan. A l'opposé de la majorité, le président du groupe Parlementaire les Libéraux et démocrates, Modou Diagne Fada a refusé de voter ledit budget pour beaucoup de raisons qu'il a tenu à lister. Moustapha Diakhaté, en prenant le parole a, lui aussi, énuméré les motifs qui font qu'il va bien voter le budget.


Rédigé par leral.net le Mercredi 10 Décembre 2014 à 11:32 | | 7 commentaire(s)|

Assemblée nationale : Modou Diagne Fada et Moustapha Diakhaté se livrent à un duel verbal
"Il y a tellement de problèmes dans ce budget que je ne pourrai pas le voter. Si nous avons bien lu le Pse, en 2015, nous devrions être à 1208 milliards de FCfa pour atteindre les objectifs du Pse. Selon la loi de finance 2015, nous en serons à 962 milliards. Donc, déjà, il y a un gap de plus de 200 milliards. Ce qui veut dire que nous risquons de ne pas atteindre les objectifs. Je ne le voterai pas parce que le déficit budgétaire est aussi à 383 milliards alors que nous avons remarqué dans la loi de finance un déficit budgétaire de 570 milliards. C'est une incohérence. Je ne voterai pas le budget parce que je ne connais pas également le taux d'endettement par rapport à notre Pib. L'engagement du régime, c'était de ne pas dépasser 30% d'offre du Pib. Je ne voterai pas ce budget car je ne connais pas celui qui a négocié l'accord avec Mittal. Personne n'a vu un document officiel qui nous montre les termes de cet accord entre l'Etat du Sénégal et la société Arcelor Mittal. Je ne voterai pas enfin, parce que je ne connais pas les horaires des avocats qui sont commis dans cette affaire", a dit Modou Diagne Fada devant les députés.

Réponse du berger à la bergère, Moustapha Diakhaté de répliquer : "Je vote ce budget car il redresse notre pays après 12 ans de désordre économique, de chaos moral, de vagabondage et d'incivisme budgétaire. Je le vote car il répare les dégâts d'un régime qui avait privilégié la gouvernance prédatrice au détriment d'une véritable politique de développement national. Je le vote car il répare l'immobilisme pendant 12 ans".






Hebergeur d'image