leral.net | S'informer en temps réel

Atta encourt 6 mois de prison ferme pour escroquerie

Le manager de l’écurie de lutte Boul Falé, n’est pas encore au bout de ses peines. Hier, Le représentant du parquet a requis à son encontre deux ans de prison dont 6 mois ferme.


Rédigé par leral.net le Jeudi 23 Août 2012 à 10:53 | | 0 commentaire(s)|

Atta encourt 6 mois de prison ferme pour escroquerie
Atta était poursuivi pour le délit d’escroquerie portant sur une somme de 20 millions de francs au préjudice d’un émigré sénégalais, Cheikh Diop établi en Italie. « Ce dernier lui avait remis la somme de 20 mil¬lions de francs. En fait, les deux parties avaient trouvé un compromis pour la réalisation d’un projet portant sur la gestion de stations d’essence. Selon Diop, Atta l’a convaincu d’adhérer à ce projet où il devait gagner 4 millions de francs en dividendes à la fin de chaque année.

Ils avaient convenu aussi, selon M. Diop, que Atta lui restitue le montant de son investissement en cas d’échec. D’après Momar Kâ, la compagnie Shell dont il était un des gérants lui a confié la gestion de 5 stations d’essence. Un privilège résultant de sa bonne gestion d’une des stations de cette société. A cause des travaux de l’autoroute à péage, cette station dis¬parut. En guise de reconnaissance, Shell lui affecte en novembre 2008, selon ses dires, la gestion de 5 stations se trouvant en banlieue dakaroise. Mais, ce projet se solde par un échec. «J’ai fait faillite et je n’ai pas pu sauver un seul franc de toutes ces stations» à cause des inondations, avoue Momar Kâ à la barre.

Au juge qui a voulu savoir s’il s’était rapproché de la partie civile pour la convaincre d’adhérer au projet, Atta répond : «C’est sa sœur qui lui avait demandé s’il était intéressé par l’exploitation des 5 stations que je gérais.» Le prévenu a tenu à préciser qu’il ne peut pas rembourser à Cheikh Diop ses 20 millions, parce qu’ayant tout perdu dans cet investissement.

Selon Me Khaly Sy, avocat de la partie civile, Atta n’a fait que profiter de la naïveté de Diop, qui est de surcroît illettré, pour lui prendre son argent. Réclamant la preuve des 157 millions de francs que le prévenu dit avoir injecté, Me Sy pense que les «20 millions de son client sont dans l’estomac» de Momar Kâ. Il réclamera 40 millions de francs de dommages et intérêts.

Selon le Parquet, la faillite dont Atta fait cas ne résulte que de ses propres déclarations. » informe le journal Le Quotidien. Les avocats de la défense ont plaidé la relaxe pure et simple de leur client et demandé au juge de revoir à la baisse les intérêts de la partie civile.
L’affaire a été mise en délibéré au 27 août.






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image