leral.net | S'informer en temps réel

Attaque contre le Président Macky Sall : Me Mbaye Jacques Diop recadre Wade

Analysant la situation au cours de son bureau politique, la Coalition Defar Sa Rew a constaté, "pour le déplorer, une certaine crispation dans l’espace politique du pays". Mbaye Jacques Diop et les siens ont recadré Me Abdoulaye Wade après sa sortie contre le Président Macky Sall.


Rédigé par leral.net le Mercredi 29 Octobre 2014 à 10:20 | | 4 commentaire(s)|

Attaque contre le Président Macky Sall : Me Mbaye Jacques Diop recadre Wade
« La Coalition saisit l’occasion pour interpeller avec déférence, le président Abdoulaye WADE. Elle fait appel à son sens de l’Etat, pour lui demander de prendre de la distance et quelque hauteur, dans l’observance stricte des règles d’éthique républicaine qui régissent son statut d’ancien Chef d’Etat», ont enseigné Me Mbaye Jacques Diop et ses camarades. Selon eux, «le président Abdoulaye WADE ne doit pas porter atteinte à ce statut, que lui confèrent son parcours et l’exercice de la magistrature suprême dans son pays, à l’exemple d’un Léopold Sédar SENGHOR, ou d’un Abdou DIOUF. Dit autrement, l’histoire lui assigne, désormais, des devoirs plus prégnants que les droits de simple citoyen». La Coalition Defar Sa Rew rappelle que «tous les citoyens sont égaux devant la loi, "qu’elle protège ou qu’elle punisse"’, et que, tous, ensemble, nous devons veiller pour que notre pays ne tombe jamais en récession démocratique ».

Le texte informe que Me Mbaye Jacques Diop et les siens ont rappelé au camp du pouvoir que la concertation, à défaut de consensus, est la seule valeur sûre dans l’art de gouverner. Car, « aucune coalition dominante, ni aucune formation majoritaire, ne sauraient se prévaloir d’une quelconque hégémonie pour espérer détenir la Vérité et pouvoir se passer des apports et des idées des autres acteurs de la scène politique, pour une meilleure gouvernance».

Par sa part, l’opposition, en ce qui la concerne, doit, en toutes circonstances, faire de son credo l’esprit républicain. « Défar sa rew » estime que lorsque l’opposition exerce son devoir de censure et de proposition, elle participe à l’affermissement de la démocratie.

La Coalition Defar Sa Rew, dans le même ordre d’idées, souhaite que les procès, actuellement, en cours, aussi bien à la Cour de répression de l’enrichissement illicite (CREI) que dans les autres juridictions, aillent à leur terme. Elle n’en appelle pas moins au sens des responsabilités de tous les acteurs, pour que lesdits procès soient menés avec toutes les garanties prévues par la loi, avec sérénité et en toute équité.

Se réjouissant des dernières élections locales « apaisées », la Coalition qui compte 57 conseillers dans la Région de Dakar et 164 autres, à travers les autres Régions du pays, souligne sa fierté d’être, ainsi, en mesure de participer, de façon effective, à la gestion du bien public, au nom de toutes les Sénégalaises et de tous les Sénégalais qui, à travers leur vote, ont bien voulu, nous manifester leur confiance. La Coalition Defar Sa Rew note, par ailleurs, le haut degré de conscience et le sens des responsabilités dont ont fait preuve ses membres en s’impliquant dans le débat politique, soit à titre individuel, soit dans le cadre des activités de leurs formations politiques.






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image