leral.net | S'informer en temps réel

Attaque du siège de Rewmi. Idrissa Seck et Cie soupçonnent le régime de Macky Sall


Rédigé par leral.net le Lundi 10 Octobre 2016 à 09:49 | | 2 commentaire(s)|

L'attaque du siège du parti d'Idrissa Seck, samedi dernier, aurait fait une dizaine de blessés, dont deux dans un état grave. Une cinquantaine de jeunes arrivés à bord de "Car Rapide" ont pris d'assaut la permanence de Rewmi sise à Diamalaye et interrompu la réunion, présidée par le vice président du parti, Déthié Fall. Les assaillants ont violenté les occupants avant de mettre à sac les lieux. Les responsables de Rewmi qui n'ont pas encore porté plainte, soupçonnent le régime de Macky Sall d'être derrière cette attaque, selon le quotidien L'As. Selon cette même source, d'autres y voient la main de l'ancien n°2 du parti, Oumar Sarr que "le pouvoir utilise pour déstabiliser Idrissa Seck et son parti". Dans une déclaration rendue publique, hier dimanche, le Front pour la défense du Sénégal/Mànkoo Wattu Senegaal dénonce "un acte barbare et totalement en porte-à-faux avec l’expression d’une démocratie vivante". La coalition de l'opposition condamne "avec la dernière énergie cette agression" et exige que "la lumière soit faite afin que les auteurs soient identifiés et dûment sanctionnés". Selon l'opposition regroupée au sein de cette coalition, "la montée des périls qui gangrènent notre démocratie s’accélère de jour en jour dans notre pays et cela est inadmissible et inacceptable". La coalition dit marquer sa "solidarité agissante au Rewmi et à son Président Idrissa Seck, face à cette dure épreuve".






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image