Leral.net | S'informer en temps réel

Attaques au Radisson Blu de Bamako, ATT se prononce : « J’ai vraiment pitié pour mon pays »

le 25 Novembre 2015 à 09:56 | Lu 612 fois

Depuis plus de trois ans passé en résidence au Sénégal et souvent en France, l’ancien président Malien Amadou Toumani Touré (ATT) s’est confié à des proches « amis » qui, l’on rendu visite à Dakar. L’ex-Chef Etat dit avoir pité pour le Mali, après les attaques terroristes survenues à l’hôtel Radisson Blu de Bamako, par le groupe djihadiste al-Mourabitoune.


Attaques au Radisson  Blu de Bamako, ATT se prononce : « J’ai vraiment pitié pour mon pays »

 « C’est grave ce qui s’est passé au Radisson. J’ai vraiment pitié pour mon pays » a-t-il noté, sans vouloir trop avancer sur ce débat, selon notre interlocuteur. En effet, le Mali a vécu la semaine dernier, une  « barbarie » d’attaques djihadistes dans la capitale malienne qui, a fait 27 morts, selon le ministère malien de la Sécurité intérieure. Un Américain a été tué a annoncé le département d’Etat américain. La Russie déclare avoir perdu six de ses ressortissants. Trois Chinois parmi les victimes. Un sénégalais du nom de Alassane Sall, Directeur commercial de Vivo Energy (Shell) a été également tué. Un haut fonctionnaire belge est aussi mort dans la prise d’otages, selon le parlement de la communauté francophone de Belgique, Geoffrey Dieudonné. D’autres clients et employés de l’hôtel ont également perdus la vie. Un état d’urgence de 10 jours et deuil national de 3 jours, à compter de la nuit de vendredi à samedi dernier, sur l’ensemble du territoire du pays. Le Sénégal et la Guinée ont aussi décrétés un deuil national de 3 jours, en soutien aux populations du Mali. 

Après le coup d’État qui l’a renversé à la tête du Mali, l ‘ex-président ATT, âgé de 67 ans, a trouvé refuge à Dakar. Dans la capitale sénégalaise, ATT et sa famille sont logés dans un quartier huppé au Sénégal, non loin de l’aéroport de Dakar.

Général Malien, élu président du Mali en 2002, réélu en 2007, Amadou Toumani Touré a été renversé le 22 mars 2012 par des militaires qui l’accusaient d’incurie dans la lutte contre les groupes armés alors actifs dans le nord du pays. ATT a ensuite démissionné le 8 avril 2012. Quatre jours plus tard, un président de transition a été installé et 11 jours plus tard, il quitte la capitale du pays avec sa famille, pour s’exiler à Dakar, avec le soutien de l’ancien président du Sénégal Abdoulaye Wade. Depuis lors, il vit entre Dakar et Paris. Celui-ci, qu’on peut nommer désormais « général sénégalais », ne sort pratiquement plus ou seulement dans la plus grande discrétion et de ses voyages.

Quatrième président du Mali, il entretient désormais des liens très amicaux et financiers avec plusieurs responsables politiques, culturels et mène une vie très « discrète et humble » avec des Sénégalais qu’il côtoie. Sa sécurité est géré par ses proches dont certains des Maliens.

L’ «ami» de feu Kadhafi garde encore un souvenir de plus au Sénégal car, il a été auditionné en mars 2015, à la Direction des Investigations Criminelles (DIC) à Dakar, sur les fonds d’investissement libyen d’un montant de 8 milliards de dollars, à la demande de la France. Il a été interrogé comme témoin, par des magistrats français, sur la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007 qui, aurait été financé par le guide libyen.

Selon les observateurs, Amadou Toumani Touré est très « ami » avec le Président Macky Sall et est l’absent le plus présent au Mali. Il, nous dit-on, « maîtrise bien, la zone nord du Mali ».

Times24.info