Leral.net | S'informer en temps réel



Attentats à Paris: une mosquée perquisitionnée à Aubervilliers

le 18 Novembre 2015 à 11:26 | Lu 363 fois

Parmi les 128 perquisitions qui ont eu lieu dans la nuit de lundi à mardi figure la mosquée de la Fraternité à Aubervilliers (93). Ses responsables se disent «choqués» et déplorent «des milliers d’euros de dégâts».


Attentats à Paris: une mosquée perquisitionnée à Aubervilliers

Trois jours après les attentats à Paris, les opérations policières ne cessent de s’intensifier. Interrogé sur France Info ce mardi, le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazneuve a ainsi indiqué que dans la nuit de lundi à mardi quelque 128 perquisitions avaient été effectuées. Et notamment la mosquée de la Fraternité qui se situe à Aubervilliers en Seine-Saint-Denis.

Joints par BuzzFeed, les responsables du lieu de culte et membres de l’Association des musulmans d’Aubervilliers  (AMA) ne souhaitent pas s’exprimer pour l’instant «pour faire redescendre la tension autour de ce sujet». Ils livrent toutefois quelques précisions dans un communiqué:

«Selon les propos recueillis par un témoin resté sur place pendant toute la durée de cette intervention, des policiers se sont positionnés proche de la Mosquée vers 20h30. Des membres de la direction du renseignement accompagnés du préfet en personne sont ensuite arrivés pour entamer cette perquisition vers 00h30 jusqu’à 2h du matin».

«Plusieurs milliers d’euros de dégâts sont à déplorer»

Si les responsables semblent comprendre que ces opérations policières aient lieudans le cadre de l’état d’urgence mis en place depuis les attentats de vendredi, ils dénoncent les dégâts causés par les autorités.

«Des membres de l’association AMA sont venus visiter les lieux après le départ de la police. Nous avons été particulièrement choqués de voir à quel point la Mosquée a été détériorée: vitres brisées, portes cassées, meubles renversés, livres religieux jetés au sol, matériel informatique arraché, faux plafonds cassés…plusieurs milliers d’euros de dégâts sont à déplorer».

Sofienne Karroumi, adjoint à la mairie d’Aubervilliers a confirmé cette information et a publié des photos sur son compte Facebook :

 
 
 
 
 
 
 
 

Cet adjoint au maire se montre lui aussi choqué:

«Je suis scandalisé par l’état des lieux après la perquisition qui vient d’avoir lieu ce soir. Je ne comprends pas cet acharnement contre un lieu sacré. Les musulmans n’ont rien à voir avec ce qui s’est passé vendredi soir et sont autant choqués que le reste de la France. Les musulmans qui sont avant tout Français n’ont pas à se justifier ou prouver qu’ils n’y sont pour rien! Ce genre d’agissement est une manière de diviser et de dresser les français les uns contre les autres!»

 
 
 
 

Le président de l’AMA interrogé

Sollicitée par BuzzFeed, la préfecture n’a pas souhaité commenter cette opération. Le parquet lui, n’a pas encore répondu à nos demandes. D’après un responsable de l’Association des Musulmans d’Aubervilliers contacté par BuzzFeed, leur président serait toujours interrogé par les autorités ce mardi après-midi.

En avril 2012, puis en janvier 2013, cette mosquée était déjà dans le viseur du ministère de l’Intérieur. Manuel Valls reprochait notamment à l’un des imam, Hassan, des «propos homophobes» et avait menacé de l’expulser. Mais l’Association des musulmans d’Aubervilliers (AMA) avait exigé que l’on réécoute les prêches qui «sont tous enregistrés».

L’association s’est de nouveau défendue ce mardi dans son communiqué:

«Nous rappelons que notre association travaille au quotidien dans la plus grande transparence pour permettre aux albertvillariens de confession musulmane d’exercer leur culte dignement et librement. (…) Dimanche dernier nous avons publié un communiqué pour exprimer avec force notre condamnation des attentats de Paris et de Saint-Denis».


buzzfeed