leral.net | S'informer en temps réel

Attentats de Paris, au-delà de l'indignation


Rédigé par leral.net le Mercredi 18 Novembre 2015 à 19:52 | | 5 commentaire(s)|

Attentats de Paris, au-delà de l'indignation
Les attentats terroristes abominables dont est victime la France nous inspire 6 enseignements:

1. Les terroristes ne présentent pas le profil d'islamistes salafistes. Aussi bien Mouhamed Merah, Amedine Coulibaly,Chérif Kouachi et nombreux terroristes de Paris ont eu un passé carcéral pour petites déliquescences, sont d'anciens rappeurs, pas de barbe, etc. Bref, ils font les 400 coups comme beaucoup de jeunes de leur âge.

2. La pauvreté ne fait pas forcément le lit au terrorisme. Aussi bien Abdelhamid Abaaoud, prétendu cerveau des attentats de Paris, et Samy Amimour, l'un des terroristes de Bataclan, ne vivaient pas dans la précarité. Le premier est issu d'une famille moyenne et le second avait un travail décent, chauffeur de bus à Paris.

3. La France, en dépit de ces moyens colossaux de renseignements et de forces de sécurité, reconnait que les risques d'attentats sont toujours réels. Alors, il est aberrant de penser comme le Ministre de l'Intérieur sénégalais, Abdoulaye Daouda Diallo, que des minuscules Etats comme le nôtre peuvent faire face à ce phénomène.

4. Une analyse des statistiques permet de savoir que l'interdiction de la Burqa est le cadet des soucis des terroristes. Aucun des terroristes de ces dernières années en France n'avait porté le voile intégral.

5. La France n'a pas encore apporté la solution idoine à ce problème. La solution n'est pas moins dans les bombardements en Syrie, les sanctions pénales, la restriction des libertés individuelles que la lutte contre "l’apartheid social" pour reprendre Manuel Valls après l'attentat de Charlie Hebdo. Ces jeunes de quartier, issus généralement de familles immigrées, se sentent victimes d'une exclusion sociale. La montée du Front National en est une preuve.

6. Certaines mesures d'extrême droite de François Hollande ne sont pas pour éradiquer ce sentiment vrai ou faux des "NINJA" ou "racaille" pour parler comme Sarkozy. La patrie des droits humains n'a pas encore la meilleure approche pour lutter contre ces ennemis de la paix. La NATION en tant qu’un ensemble d’êtres humains partageant le même territoire et ayant la volonté commune de vivre ensemble n’est pas l’apanage d’Etats africains. La France est certes un Grand Etat, mais la NATION française souffre. Dommage.

Adama SADIO ADO
Chercheur en Sciences Politiques et en Sociologie
adosadio@yahoo.fr








Hebergeur d'image



Hebergeur d'image