leral.net | S'informer en temps réel

Attention Président Macky Sall, les mêmes causes produisent toujours les mêmes effets !


Rédigé par leral.net le Mercredi 8 Juillet 2015 à 21:53 | | 21 commentaire(s)|

Le cercle des intellectuels soufis a organisé, un cénacle de débat confraternel avec des mouvances soufies ésotériques bulgares, venues participer à la rencontre d'échange qui s'est tenue à "ouest foire".

Le cercle a mis à profit cet atelier de réflexion, pour diagnostiquer les maux qui plombent le développement économique du pays et ses métastases politiques.

À cet égard, les ouvriers soufis ont d'emblée pointé les inégalités sociales manifestes du gouvernement de Macky Sall.

En effet, la compétence administrative, critère objectif de choix, est diversement attribuée aux citoyens, indépendamment de leur origine ou langue. Voilà pourquoi, les choix, pour être justes et judicieux, doivent être plutôt calqués sur la compétence professionnelle, l'efficacité, la droiture, etc., ce qui n'est malheureusement pas, le cas à l’heure actuelle dans la gouvernance du pays.

Par ailleurs, les soufis ont remarqué avec beaucoup de regret, le retour en puissance des pratiques néfastes, qui devraient être bannies de notre espace politique, comme la transhumance et les financements équivoques qui, somme toute, un contresens et une insulte au vote du 25 mars 2012 des Sénégalais. Il faudrait que, l'homme qui préside à nos destinées, pose des actes qui soient en rapport avec nos vertus cardinales d’une part, et d’autre part, avec ses propres engagements préélectoraux.

Et enfin, le cercle dénonce avec la dernière énergie, cette garde prétorienne, composée d'intellectuels, girouettes –en mal d'audience populaire – comme des Bernard Henry Lévy, Caroline Fourest tropicaux. Mais aussi, comme des musiciens qui jouent de la flûte, une certaine presse, pour façonner une opinion publique pliée. Mais, ce que le président Macky semble ignorer royalement, c'est qu'il a accédé au pouvoir grâce à des circonstances politiques bien particulières qu’il a pu capitaliser. Et, les mêmes circonstances pourraient, à tout moment l'emporter, surtout que, les reniements de haute voltige du quinquennat commencent à se forger et à générer des déceptions, donc ces dites circonstances.

À propos de la guerre au Yémen, les soufis fustigent le carnage actuel des populations yéménites, par les bombardements saoudiens sur les marchés et les hôpitaux du pays.

Donc, toutes proportions gardées, la guerre au Yémen n'est pas pour rétablir Hadi, encore moins, pour éliminer les Houthis. Mais, c’est véritablement, une coalition entre la richesse et l'opportunisme, pour mâter d’innocentes et paisibles populations, qui ne sont pas concernées par cette guerre injustifiée.

Le Cercle promet de mener d'intenses œuvres réflexives après le Korité.


Serigne Fallou Dieng






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image