leral.net | S'informer en temps réel

« Au Sénégal nous n’avons jamais connu d’alternance effective », selon Issa Sadio Kanouté, leader de l’Eps


Rédigé par leral.net le Samedi 6 Août 2016 à 19:41 | | 0 commentaire(s)|

3 années après la création de son parti, le leader de l’Eps (Engagement pour le progrès du Sénégal) a lancé officiellement sa formation politique. Issa Sadio Kanouté, puisque c’est de lui qu’il s’agit, a lors de la cérémonie organisée dans ce sens, tenu à faire une précision : « Nous ne sommes pas un parti de contribution parce que nous avons nos idéaux, nous avons notre façon de faire et nous voulons faire ce qui n’existe pas, nous sommes un parti de participation ».
Ceci étant, M. Kanouté a dénoncé la façon dont la politique se fait au Sénégal, ce qui fait, selon lui, que « quasiment à tous les niveaux, le Sénégal semble engagé dans une tourmente et continue de chercher sa voie, pour l’épanouissement de nos concitoyens et l’émergence réelle de notre pays ».
« Nous avons connu des régimes politiques divers dans ce qui peut nous sembler une alternance ou même deux, mais, en réalité, nous n’avons jamais connu d’alternance effective », a-t-il déploré. « Tout ce qui peut nous sembler nouveau avait joué un rôle dans l’ancien et c’est ce que nous voyons de l’indépendance à nos jours, c’est cela qu’il faut changer ». Et pour y arriver ce dernier de dire que c’est avec de nouvelles personnes, de nouveaux sénégalais qui ont fait leur expertise ailleurs,
Ce diplômé en management et sortant de l’Université de la Sorbonne de faire un constat. A l’en croire, « dans nos Etats, on vous donne tous les prestiges dont vous avez besoin, alors que si c’est l’initiative privée, vous allez de rien et vous devrez forger quelque chose ». Conscient des enjeux qui l’attendent sur le terrain politique, M. Kanouté précisera : « je sais que tout peut basculer, mais j’ai une conviction, c’est que si je crois en quelque chose, je fonce ».
Son parti est pour la plupart composé d’étudiants, ce qui s’explique, selon lui, par le fait que « l’avenir leur appartient et ils ont tout intérêt de se battre pour que les choses changent, sinon, il n’y aura pas d’avenir pour eux », a-t-il dit
Il soutiendra, par ailleurs, que pour les prochaines législatives son parti va y participer, mais pour ce qui concerne les présidentielles, Kanouté trouve que c’est tôt, puisque que « ce serait prétentieux dès maintenant » de dire qu’il sera candidat; « Je ne sais pas de quoi 2019 sera fait », fait-il savoir avant de conclure « et dire non ce serait manquer du respect aux Sénégalais ».
Mariama Kobar Saleh







Hebergeur d'image