leral.net | S'informer en temps réel

Au menu de la Une des journaux du 31 octobre 2016 : l’appel de Me Wade à la résistance face au pouvoir de Macky


Rédigé par leral.net le Lundi 31 Octobre 2016 à 09:48 | | 1 commentaire(s)|

Invité d’une conférence du PDS à Paris, Wade appelle les Sénégalais à la résistance, titre à sa une le Témoin. Le journal précise qu’il déplore le recul démocratique du Sénégal et considère que le régime du Président MackySall est entrain de poser les jalons d’une dictature qui excelle dans l’opposition. La Tribune ajoute que Wade en conférence à Paris appelle à résister à l’oppression. Le Populaire souligne que de son « exil », Wade appelle à la résistance, s’exprimant face à la fédération PDS de France à Paris. Soutenant ainsi qu’on ne va pas à la présidence avec un papillon. C’est un combat politique qu’il faut mener et payer le prix. L’ex-Président en conférence à Paris, un nouvel assaut de Wade relève L’Observateur rapportant qu’il a déclaré qu’il faut résister à l’oppression mais sans semer le désordre. Libération écrit que Wade booste l’opposition à Paris en déclarant notamment qu’on n’entre pas à la présidence nœud papillon. Invité d’une conférence du PDS à Paris, Wade appelle les Sénégalais à la résistance, titre à sa une le Témoin. Le journal précise qu’il déplore le recul démocratique du Sénégal et considère que le régime du Président MackySall est entrain de poser les jalons d’une dictature qui excelle dans l’opposition. WalfQuotidien renseigne à sa une que suite à la répression de la marche de l’opposition, Wade dope ses troupes en soutenant que la résistance à la répression est un droit, la république a été léguée à des mains inexpertes, ou encore que le peuple est complètement abandonné, désespéré. Sur le même sujet, "L’AS" titre à sa une titre, interdictions de marches, régression de la démocratie, Wade organise la résistance.
Le Témoin dans son édition du jour évoque ces autres ministres du gouvernement « gaffeurs » à la suite du limogeage de Fatou Tambédou. Dans le même sillage, La Tribune évoque une pagaille au sommet avec les cas Fatou Tambédou, Macky 2012, intellectuels de l’APR.
Sur un autre chapitre, Le Témoin renseigne que les taximen qui ont reçu les condoléances du Président MackySall, vont organiser une marche silencieuse vendredi prochain
En politique avec le parti socialiste, Bamba Fall menace Tanor, indique La Tribune en parlant des affaires de pêche, des passeports chinois. Dans l’AS, Barthélémy Dias dénonce et soutient que le PS est une association de copains et de coquins. Le Quotidien, justement à sa une dresse un profil du patron du PS, Ousmane TanorDieng président du HCCT avec ce titre, le monstre froid. Renseignant par ailleurs que le Président Sall installe Tanor Dieng et ses hommes aujourd’hui.
Pour sa part, L’AS écrit qu’accusé d’être à la solde de lobbies, Gakou sert une sommation interpellative à Bouna Seck, responsable à l’AFP.
"Le Populaire" revient sur l’affaire TIMIS-AliouSall contre l’opposition, avec l’avocat Maître El Hadj Diouf qui annonce deux nouvelles plaintes notamment contre des personnes qui ont re-diffamé AliouSall, soutient son avocat. Gestion du pétrole et du gaz, restriction, des libertés, l’opposition accroît la pression sur le pouvoir, indique "Walf Quotidien".
Libération à sa une, évoque ces rapports CENTIF perdus dans les tiroirs et qui concerne des affaires de blanchiment comme MDL, le cadastre, le ministère de la famille, la petite côte, ou encore les terrains de Bambilor.
En sport, la lutte à la une de "L’Observateur" qui s’entretient avec le « Tigre de Fass », Gris Bordeaux, qui se confie toutes griffes dehors au journal.

Source: Leral.net






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image