Leral.net | S'informer en temps réel

Au moins 47 morts dans un naufrage d'immigrants éthiopiens au Malawi

le 21 Juin 2012 à 11:12 | Lu 449 fois

BLANTYRE (Malawi) - Au moins 47 personnes sont mortes sur le Lac Malawi parmi des immigrants éthiopiens soupçonnés de vouloir gagner clandestinement ce pays d'Afrique australe et dont l'embarcation surchargée s'est renversée, a indiqué jeudi la police du Malawi.


Au moins 47 morts dans un naufrage d'immigrants éthiopiens au Malawi
A ce jour, 47 corps ont été retrouvés et immédiatement enterrés dans des fosses communes avec l'aide de villageois malawites car les corps étaient en état de décomposition, a indiqué à l'AFP un porte-parole de la police Davie Chingwalu.

Des recherches se poursuivaient pour tenter de retrouver d'éventuels survivants ou d'autres corps, a-t-il précisé, alors que des informations non confirmées affirment qu'il y aurait six rescapés.

Trois suspects malawites, propriétaires du bateau, ont été arrêtés.

Selon M. Chingwalu, l'accident s'est produit lundi soir près de Kaporo, dans le district de Karonga dans le nord du Malawi, frontalier de la Tanzanie, mais n'a été connu des autorités que jeudi matin après la découverte par des villageois et la police de corps flottants dans le lac et d'un bateau retourné à la surface.

Plusieurs parties prenantes ont identifié les morts comme Ethiopiens. Ils sont aisément identifiables car ils se déplacent souvent en grand nombre, a-t-il dit.

Nous pensons que le bateau s'est renversé à cause de la surcharge et trois Malawites ont été arrêtés pour avoir apporté leur aide à cette opération avec des Tanzaniens non identifiés, a-t-il ajouté.

Des centaines d'Ethiopiens tentent régulièrement d'entrer au Malawi en passant par la Tanzanie et la frontière relativement poreuse séparant les deux pays près de Karongo, dans le but de parvenir en Afrique du Sud, pays en paix et économiquement puissant.

En 2007, une cinquantaine d'Ethiopiens avaient été découverts au Malawi dissimulés dans la cale vide d'un pétrolier alors qu'ils tentaient de rallier l'Afrique du Sud via le Mozambique, avec la complicité du capitaine corrompu.