leral.net | S'informer en temps réel

Aubameyang et l’ASSE tiennent Montpellier en échec !

Montpellier n'y arrive pas dans ce championnat. Les tenants du titre ont à nouveau laissé échapper les trois points à domicile, l'AS Saint-Etienne ramenant le match nul (1-1).


Rédigé par leral.net le Samedi 22 Septembre 2012 à 08:17 | | 0 commentaire(s)|

Aubameyang et l’ASSE tiennent Montpellier en échec !
Reprise du championnat de France de Ligue 1, avec au menu un certain match entre Montpellier et l’AS Saint-Etienne pour ouvrir la sixième journée. Défaits à Reims le week-end précédent, les Héraultais sont mal en point mais se sont quelque peu rassurés cette semaine en Ligue des Champions, malgré la défaite concédée devant Arsenal (1-2). Un revers, mais des motifs de satisfaction pour les tenants du titre, avant de défier des Verts qui se sont eux inclinés devant Sochaux à la surprise générale lors de la précédente journée.

Et en première mi-temps, difficile de dégager de nombreuses occasions franches. Les deux équipes se tiennent en respect, seul Mounier s’offrant quelques bribes d’occasions, loupant notamment une belle reprise de volée acrobatique. Et il faut attendre la toute fin du premier acte pour voir la première action franche, Aubameyang (44e) trouvant le poteau sur une déviation du bout du pied. De quoi donner du courage aux hommes du Forez, qui prennent alors l’avantage. Suite à un excellent déboulé côté gauche signé Gradel, Aubameyang (45e+1) catapulte le cuir au fond des filets. 1-0, douche froide sur la Mosson. Au retour des vestiaires, l’ASSE poursuit sur sa lancée et, sur un bon centre de Nicolita, il faut un Jourdren vigilant pour dévier une tête de Hamouma (49e).

Le MHSC répond du tac-o-tac, et un Mounier (51e) bien servi dans la profondeur voit son tir du gauche fuir de peu le cadre. Mais ce sont bien les hommes de Christophe Galtier qui sont les plus incisifs et, sur un excellent centre d’Aubameyang, Gradel (57e) réalise un superbe enchaînement, qui trouve toutefois Jourdren. Ce même Aubameyang (62e), dont la demi-volée du gauche est à deux doigts de faire trembler les filets. Le match s’emballe, et c’est Montpellier qui réplique. Une frappe magistrale d’Estrada (64e) oblige Ruffier à sortir une belle parade. Le ballon revient dans les pieds de Mounier, qui centre pour Camara, dont le tir n’est pas cadré. Un raté que l’attaquant ne va pas rééditer. Sur un centre dévié de Cabella, Camara (70e) se rattrape donc et égalise.


Khaled Karouri






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image