leral.net | S'informer en temps réel

Aucun projet n'a été financé, où sont passés les 200 millions ? (Par Madere Fall)

La rencontre à laquelle j'ai assisté pour vous chers compatriotes, juste par devoir et par curiosité car n'y étant pas convié, me réconforte à l'idée que le Sénégal sous l'ère Macky Sall, n'ira nulle part...


Rédigé par leral.net le Samedi 15 Mars 2014 à 21:48 | | 2 commentaire(s)|

photo

Laissez-moi vous décrire ce à quoi j'ai assisté:
Une rencontre politique organisée par les femmes de l'APR et présidée par Anta Sarr, ministre de la Femme, pour le respect du protocole peut être. Car, malgré l'intervention du FAISE dans son domaine, elle en est écartée, depuis le début.

Elles étaient venues nombreuses, bien habillées et très élégantes, récupérer leur chèques respectifs. Mais à l'annonce du montant octroyé pour le financement de leur projet, certaines d'entres elles n'ont pas manqué de montrer leur déception.

Tenez-vous bien, ce n'est que cinq mille dollars qui ont été retenus pour chacune des prétendantes, qui en réalité sont toutes des militantes ou de potentielles.

Toutes les femmes du Pds et des autres sensibilités ont boycotté l'événement. Malgré l'insistance des responsables du FAISE à vouloir faire croire aux dupes comme moi, que l'argent était pour la communauté entière, exceptée mon épouse !

En effet, Madame Fall à été rayée de la liste des bénéficiaires à la dernière minute par Sokhna Nata Mbacké, en complicité avec certainement le vice-consul, Monsieur Gassama, en apprenant la publication de mon article, le jour même de la distribution des chèques. Une préméditation, car si j'avais attendu le lendemain de la remise, on m'aurait taxé de mécontent.

En plus, il n'y pas un seul projet soumis au FAISE pour un montant aussi dérisoire, mais les responsables n'ont pas réussi leur forfait, tellement la pression était réelle qu'il fallait se débarrasser de cette patate chaude. À défaut de tout voler, ils l'ont dilapidé.

L'argent des bénéficiaires ne financera finalement aucun projet, mais servira à combler juste des trous.
C'était cela le souhait du Président. Ses instructions sont peut être exécutées, car pour lui, l'essentiel c'était de partager cet argent aux femmes, sous forme de "prêt, sans taux d'intérêt, ni apport personnel".

Et ce n'est qu'à ce niveau que je salue le travail du consul, qui a pensé à financer de vieilles dames sans revenus et dont leurs activités ne se limitent qu'à tendre la main pour survivre. Ce faisant, en bon manipulateur, il réussira le coup de satisfaire ses affidés et ses supporters pour son maintien à ce prestigieux poste.

Cependant, l'utilité du FAISE pose un sérieux problème, dès lors que sa mission repose sur le financement du parti de Macky Sall et pire son actuelle responsable l'utilise pour des règlements de comptes personnels.

Madame n'a pas manqué de toupet et de retenue pour m'apostropher en ces termes : "il paraît que tu as parlé de moi et du FAISE, de mal dans ton article!".

L'autre, le vice consul, à la question de savoir pourquoi tout le monde sauf mon épouse sa réponse fut : pourquoi tu m'avais pas dis que ton épouse, était parmi les postulantes. Simplement ahurissant !

Enfin, ce n'est pas par respect ou par politesse que je me garde de les tirer sur eux ou de les en vouloir, mais plutôt par le mépris que j'éprouve pour ces deux individus par rapport à la légèreté et la petitesse de leur acte. Ce n'est pas rendre service à votre bienfaiteur que d'agir de la sorte. Aucune femme active d'Amérique n'est à cinq mille dollars près Madame !

Madere Fall
Cpasa
USA






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image