leral.net | S'informer en temps réel

Audience du 6 août devant la Cour suprême : La défense de Bibo et Pouye dénonce une "précipitation"

Après la défense de Karim Wade, avant-hier, c’est celle de Bibo Bourgi et Mamadou Pouye qui a fait face à la presse hier. Selon Le Quotidien, les avocats des deux complices de Karim Wade se désolent du déroulement de l’audience de la Cour suprême qui s’est faite dans la « précipitation ».


Rédigé par leral.net le Samedi 8 Août 2015 à 09:02 | | 1 commentaire(s)|

Le refus de la Cour suprême de surseoir à statuer sur le pourvoi en cassation de Bibo Bourgi et Mamadou Pouye est « manifestement prématuré », selon les avocats de ces deux complices présumés de Karim Wade. En conférence de presse hier, au lendemain de celle de la défense de Karim Wade, Me Baboucar Cissé et Cie estiment que la Cour a suivi un « calendrier politique « au lieu de respecter le « calendrier judiciaire ». En effet, leur demande de renvoi et sursis à statuer, au motif que la Cour commune de justice et d’arbitrage de l’Ohada ne s’est pas encore prononcée sur leur recours, a été rejetée. Pour Me Cissé, « le premier point qui a été abordé par les avocats de Karim Wade au début de l’audience a été la récusation d’un des magistrats notamment Amadou Baal. Ils ont estimé qu’il ne pouvait pas siéger dans cette juridiction pour avoir été directeur de cabinet du ministre Aminata Touré qu’il a même suivi à la Primature et parce qu’il a eu aussi à piloter le dossier à distance ». Les conseils de Bibo Bourgi ont indiqué d’ailleurs n’avoir pas été informés de l’audience du jeudi devant la Cour suprême qui a été décidée, selon eux, dans la « précipitation.

« C’est le 29 juillet au matin que nous avons appris par le biais de la presse que ces affaires étaient inscrites au rôle du 6 août », souligne Me Cissé qui ajoute : « Dans l’esprit de l’Etat du Sénégal, il y avait un délai de 2 mois pour répondre au recours déposé par les demandeurs au pourvoi mais, le 4 août, on reçoit les mémoires en réponse d’une quarantaine de pages pour une audience prévue pour deux jours après ».






Hebergeur d'image