leral.net | S'informer en temps réel

[Audio] Cheikh Yérim Seck soupçonne Cheikh Tidiane Diakhaté d’être un bras armé du Pouvoir

Comme certains partis politiques de l’opposition, comme le PS,l'AFP la LD, entre autres, le journaliste, Cheikh Yérim Seck n’est pas rassuré par la nomination du magistrat Cheikh Tidiane Diakhaté à la tête du Conseil constitutionnel. Il fonde sa raison sur le passé de l’ancien Président de la Cour d’appel de Dakar. «Au vu de ce que j’ai constaté, je ne crois pas que Cheikh Tidiane Diakhaté soit à la hauteur de ce défi-là », a soutenu l’employé du magazine panafricain même s’il veut se donner un grain d’espoir. «Mais, peut-être qu’il peut nous surprendre agréablement », a-t-il lâché au cours de l’émission « Remue-ménage » de ce dimanche sur la Rfm.


Rédigé par leral.net le Dimanche 5 Septembre 2010 à 19:57 commentaire(s)|

[Audio] Cheikh Yérim Seck soupçonne Cheikh Tidiane Diakhaté d’être un bras armé du Pouvoir
Pour lui, les suspicions de l’opposition sont légitimes. «Ce que je sais, qu’il y ait des suspicions fortes qui pèsent sur lui est légitime parce que la gestion de ce dossier a scandalisé plus d’un», a indiqué M. Seck qui rappelle que «le scandale des chantiers de Thiès a révélé, malheureusement, qu’un certain nombre de magistrats sont des porte-flingues du régime en place».

Et pour lui, ce n’est pas pour rien que Cheikh Tidiane Diakhaté qui est un personnage connu du paysage judiciaire sénégalais est porté à ce poste de responsabilité. «Je pense que ce n’est pas pour rien qu’il a été nommé au Conseil constitutionnel en cette période de controverse car tout le monde sait qui est qui et qui fait quoi dans ce pays», soupçonne-t-il avant de faire savoir au magistrat que cette question est très sérieuse car «on est à un tournent de l’histoire politique de notre pays». C’est la raison pour laquelle, il estime que ceux qui soutiennent que cette question est un faux débat ne comprennent absolument rien du tout.



Charles Thialice SENGHOR




Visitez www.pressafrik.com

Cheikh Yérim Seck - Emission 'Remue-ménage' du dimanche 5 septembre 2010 - Alassane Samba Diop recevait le journaliste Cheikh Yérim Seck et le professeur Mody Gadiaga

[Audio] Cheikh Yérim Seck soupçonne Cheikh Tidiane Diakhaté d’être un bras armé du Pouvoir
<br>

</style></head>
<body><BR />
<div align="center"><br />

<br /></BR>
<object id="wmp" width=353 height=70 classid="CLSID:22d6f312-b0f6-11d0-94ab-0080c74c7e95"
codebase="http://activex.microsoft.com/activex/controls/mplayer/en/nsmp2inf.cab#Version=6,0,0,0"
standby="Loading Microsoft Windows Media Player components..." type="application/x-oleobject">
<param name="FileName" value="http://www.archipo.com/archives/audio/yerim_seck/rm_05_09_10_mk.mp3">


<param name="ShowControls" value="1">
<param name="ShowDisplay" value="0">
<param name="ShowStatusBar" value="1">
<param name="AutoSize" value="1">
<param name="autoplay" value="1">
<embed type="application/x-mplayer2"
pluginspage="http://www.microsoft.com/windows95/downloads/contents/wurecommended/s_wufeatured/mediaplayer/default.asp"
src="http://www.archipo.com/archives/audio/yerim_seck/rm_05_09_10_mk.mp3" showcontrols=1 showdisplay=0 showstatusbar=1 autosize=1 visible=1 animationatstart=0 transparentatstart=1 loop=0 height=70 width=353>
</embed>
</object>
</div>
</body>

Cheikh Yérim Seck : "La lettre même de la constitution empêche même Me Wade de briguer un autre mandat"

Les vagues de polémiques provoquées par l’annonce officieuse de la candidature de Me Wade continuent de se déverser. Invité à l’émission hebdomadaire "Remue-ménage", de la Rfm, le journaliste Cheikh Yérim Seck a soutenu, mordicus, que le patron de la majorité présidentielle ne peut pas se présenter pour un autre mandat. «La lettre même de la constitution empêche même Abdoulaye Wade de briguer un autre mandat. Je pense très clairement que les gens situent le débat au niveau de l’esprit de la loi », a déclaré Cheikh Yérim Seck qui ajoute : «Je ne parle même pas d’esprit parce que quand on parle d’esprit on est au niveau de l’irréel, de la pensée, de l’hypothèse, etc». Pour lui, l’article 104 de la constitution est très clair.

Selon le journaliste de Jeune Afrique, cette question est très importante. «Je pense que c’est une question fondamentale pour l’avenir politique immédiat du pays. Ce n’est pas un débat de politicien. C’est un débat de spécialistes qui relève des techniques constitutionnelles», a-t-il noté. C’est pour cette raison qu’il estime que «ceux qui disent que c’est un faux débat ont tout faux et que ceux qui disent que ce débat n’est pas sérieux ne sont pas sérieux, eux-mêmes».

Il pense que les juristes doivent non seulement parler mais encore écrire. «Les spécialistes doivent débattre de cette question qui, à mon sens, est une vraie question», a-t-il souhaité.
«Parce qu’aujourd’hui, si on a une lecture sérieuse de spécialiste, on se rend compte qu’il y a un vrai problème sur la candidature de Me Wade en 2012», a plaidé le juriste et journaliste, Cheikh Yérim Seck..

Pour lui, Abdoulaye Wade qui fut juriste, lui-même, a sa lecture de la loi. «Au lendemain des élections de 2007, il a exprimé sa lecture de la loi. Car il fait partie de ceux qui ont travaillé à la mise en œuvre de cette constitution. Il a donné son point de vue, il y a aussi un certain nombre de documents comme des lettres d’explications que lui-même a envoyés aux membres de la commission. Tout cela traduit la vision, l’esprit et la philosophie de la loi fondamentale », a-t-il fait savoir.


Charles Thialice SENGHOR

http://www.archipo.com/archives/audio/yerim_seck/rm_05_09_10_mk.mp3 Cheikh Yérim Seck - Emission 'Remue-ménage' du dimanche 5 septembre 2010 - Alassane Samba Diop recevait le journaliste Cheikh Yérim Seck et le professeur Mody Gadiaga





1.Posté par xalaas le 05/09/2010 20:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Yerim Seck est un journaliste simpatissant du parti socialiste.Donc, il n'est pas surprenant qu'il ait l'avis d'un oppossant.

2.Posté par Yaya le 05/09/2010 23:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci Mody pour le cours magistral et la demonstration du droit c'est pourquoi tes etudiants sont fiers de toi

3.Posté par elimane sene le 06/09/2010 06:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

3 yerim seck est tres pertinent dans la mesure ou il a analyse cette question sous plusieurs angles.il a raison egalement de dire que les juristes doivent se prononcer.

4.Posté par DIAZ le 06/09/2010 10:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

vas te faire foutre on a pas besoin de ton analyse tu es partisant.
ok cheikh yerim

5.Posté par lota le 06/09/2010 10:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est l'un des journalistes le plus pertinent de sa génération c'est pourkoi ces journalistes engagés pour la cause nationale doivent etre soutenue par les entrepreneurs de presse

6.Posté par aziz le 06/09/2010 11:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mr SECK en tant que journaliste ne droit pas dire cela ....en tant que politicien oui...
au Sénégal nous avons dépassé le stade ou une seule personne peut nous empecher d'avoir des elections transparentes...je pense que l'opposition est en train de passer à coté en brandissant le cas de Diakhaté et celui de la la légitimité de la candidature de WADE...désolé

7.Posté par so le 06/09/2010 18:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les Gens du PDS disent que Wade pardonne car ce Diakhaté l'a mainte fois inculpé.
Ce qu"ils ne savent pas c que Wade aime humilier les gens.
Si aujourd'hui il nomme un juge qui lui est redevable car il pouvait le griller tout ce qu'il voudra il l'aura de ce dernier.
Aujourd'hui meme s'il voulait Monsieur Diakhaté irai au marché kermel pour Tata VIVI.
Le mal de ce pays c que les intelectuels pour la plus part n'ont aucun respect pour ce qu'ils ont apprit si des interets pécunier se posent à eux.
On a vu comment Wade a pu tromper des constitutionnaliste sur le prolongement de son Mandat pour 05 Ans.
On voit le comportement d'intelectuels comme IBA DER, Sourang, des Gradé de l'armée et autre.
La Responsable de l'IGE ainsi que de la DIC ont été utilisé d'une façon politicienne en oublier que c l'état du Sénégal qui s'est chargé de leur instruction.
Il est temps que la loi prime sur nos interets du jour

8.Posté par samba le 06/09/2010 18:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

LETTRE OUVERTE À CHEIKH YERIM SECK

Monsieur Seck, votre thèse sur la constitution, regardant la réélection de Wade, n'engage que vous et le parti PS dont vous ne cachez pas votre sympathie.
Au lieu d'une partie prise, en tant que journaliste professionnel, vous devriez revoir l'éthique journalistique car ce professionnalisme vous donne pas droit aux parties prises, mais vous invite à informer suivant le droit et la neutralité.

Je ne savais pas que vous étiez aussi prof. D'autant plus que vous l'êtes, j'ai des inquiétudes pour l'avenir de ceux qui sont passés dans votre classe.

Monsieur Seck, quand on est un journaliste bien connu en Afrique de l'Ouest et en France seulement, il n'en demeure pas moins qu'il y a de la notoriété et qu'on doit respecter la voix de la majorité.

9.Posté par dame le 06/09/2010 21:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il ne pouvait pas parler autrement, il doit bcp aus socialistes.

10.Posté par senegal le 07/09/2010 14:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Donnez vos idées si vous en avez et laissez Yerim seck en paix. il est dans ses droits. Le magistrat Diakhaté est parmi ces gens qui sont des rescapés de capote c'est à dire que même ses parents ne l'ont pas désiré. La honte du Senegal j'allais dire de l'humanité. jamais un magistrat n'aura soucité autant de contreverses parce qu'etant faux manipulateur et menteur. il risque de bruler ce pays mais il ne sera pas le seul car des corrompus il ya en dans ce pays mais le corrupteur il est unique c'est toujours Wade l'assassin de Me Seye. Il est mort et ne cherche quà ridiculiser ou tuer d'autre ce salaud. Mais 2012 Diakhaté ou Doumbia ce fils de pute Wade quittera ce pouvoir en vie ou en brochette.





Hebergeur d'image