leral.net | S'informer en temps réel

[Audio] ENTRETIEN AVEC BINTA THIOYE, ASSISTANTE ADMINISTRATIVE DE CEGID DE MBACKE : « Les tontons say say '' (pédophiles) sont souvent des gens corrects d'apparence...»

LERAL.NET - L'observatoire de la lutte contre la maltraitance des enfants étend ses bases dans la zone du Baol. Cela, pour freiner le flux des enfants de la rue et les violences commises sur ces petits.


Rédigé par leral.net le Mardi 3 Mai 2011 à 16:49 | | 7 commentaire(s)|

[Audio] ENTRETIEN AVEC BINTA THIOYE, ASSISTANTE ADMINISTRATIVE DE CEGID DE MBACKE : « Les tontons say say '' (pédophiles) sont souvent des gens corrects d'apparence...»
Selon une étude menée par le centre de guidance infantile familiale(CEGID) « ce phénomène est le fruit d'une forte agglomération due à l'exode massif vers la ville sainte de Touba et environs .Ce qui favorise des quartiers bidonvilles et encouragent les fugue ». D'ailleurs une source bien au fait de la situation nous informe qu'au niveau du tribunal de l'enfant de Diourbel, la localité de Mbacké dépasse de loin les autres départements de la région en matière de violence juvénile.

Pourtant un combat féroce est entrain d'être mené par le CEGID récemment créé malgré la résistance des lobbies à caractère religieux. Mais l'initiateur de ce projet, le professeur Serigne Mor Mbaye n'entend pas abdiquer. Mieux un vaste réseau impliquant plusieurs acteurs notamment la police, la gendarmerie, les chefs religieux et les institutions sanitaires vient d’être mis sur place. Ce qui d'ailleurs a favorisé un recul net du phénomène des enfants de la rue.

Mais malgré cette avancée, la principale contrainte à lever selon Binta Thioye reste la complicité des proches et certains parents de ces enfants qui ne veulent pas dénoncer les pédophiles qui sont généralement des personnages respectés et influents. « Des cas nous ont été soumis ces jours ou les enfants subissaient des viols répétés des personnes influentes de leur quartiers et qui ont été finalement mis a nus par les voisins mais leurs propres parents n'osent pas réagir », constate l'assistante administrative.

Face à cela, Ndèye Marone la coordonnatrice du centre de guidance infantile familiale pense que l'heure est à la sauvegarde des enfants pour les assurer un avenir meilleur. « Les sévices que subissent ces enfants peuvent occasionner chez eux plusieurs traumatismes » révèle la coordonnatrice qui ajoute que « la prostitution, l'homosexualité et la délinquance sont les principaux corollaires de ce fléau ».





1.Posté par kHADIM le 03/05/2011 17:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

WAW GOOR SEGID YENAGUIY DIPALE GONE YI YENNA TANE POLITICIEN YI

2.Posté par moustapha le 03/05/2011 20:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je vois k le phenomene peut perdurer à force k les parents jouent le désengaement .mais cameme l'implication de ces genres d'organisation peut faire reculer les viols ....... bravo cegid je voudrais avoir vos contacts

3.Posté par khady d... le 03/05/2011 20:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

EN TOUT CAS LES TON SAY ILS PEUVENT ETRE DES OUSTAZ SERIGNE MAITRES..... DEF NAK JOTNA

4.Posté par SA Thiadiaye le 04/05/2011 11:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

on s'en fiche qu'ils soient des "oustazes",ou des "marabout" le plus important c de les jugés conformement aux lois et aux textes en vigueuer .

Vous savez au senegal ya bcoup de "mass la" et d "soutoural ko kilifala" moi je pense qu'un vrai responsable doit montrer le bon exemple est non d'en usé de son statut

5.Posté par taph le 04/05/2011 13:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

mais lane mo waral gayi di len di soutoural ;ki la faute

6.Posté par diouf le 04/05/2011 13:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

oui bravo au CEgid g le livre Tonton say say et l'adresse mentionnée est 15 Route du Front de Terre
le téléphone 33 864 05 49 si cela peut vous servir MOUSTAPHA

7.Posté par un homme victime le 04/05/2011 19:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

J ai ete victime de la pedophilie et je connais bien les consequences qui en decoulent.ceci est l objet de la discorde entre mon propre pere et moi, car j etais assez bizzare durant mon adolescence car je souffrait sans k les autres membres de ma famille soient au courant et mon pere avc la distance k j avais a tjrs pense k je l detestais.
Je remercie les psychologues, les assistants sociaux, les centres ados et le centre JACQUES CHIRAC de ThIaroye....

Bon c est la vie , c est la destinee, la vie continue..........

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image