[Audio] Fréquence des coupures d’électricité en banlieue : Pape Dieng accuse les transformateurs.

Rédigé le Samedi 27 Avril 2013 à 16:55 | Lu 980 fois | 0 commentaire(s)


[Audio] Fréquence des coupures d’électricité en banlieue : Pape Dieng accuse les transformateurs.
Le directeur de la Société nationale d’électricité, Pape Dieng, en conférence de presse, hier, à Saint-Louis, a tenu à apporter des éclaircissements sur les raisons de la fréquence des coupures de courants, actuellement, dans les zones de Pikine, Guédiawaye et Thiaroye dans la banlieue dakaroise. Il a d’abord levé l’existence de toute liaison entre ces délestages intempestifs de courant et le volume de production. Pape Dieng a rassuré que la Senelec a actuellement des marges durant la nuit de « 70 mégawatts et de 20 à 30 mégawatts » les jours. Le problème existerait au niveau du « transformateur de Mbao » et un autre situé dans la région dans la région de Dakar, qui sont défectueux, ce qui pousse à la Senelec d’alimenter ces quartiers par « d’autres sources d’énergie », a-t-il expliqué. C’est les « pannes récurrentes » de ces transformateurs de la haute tension à la moyenne tension, qui obligent donc à la société de procéder à des coupures dans certains quartiers de ces zones, selon lui. Le directeur a promis que la situation va revenir à la normal d’ici « mardi » prochain, car la société va remplacer surtout le transformateur Mbao par celui de la localité de Pété. Mais, Pape Dieng a aussi indexé la qualité du transformateur de Mbao, qui était seulement installé en « 2006 ». Il dit ne pas «comprendre » que ceci montre des signes de défectuosité en seulement six ans d’existence, alors que la moyenne de la durée va de « 20 à 30 ans ». C’est pourquoi, pour ne pas assumer cette responsabilité, le directeur de la Senelec, annonce son intention de situer les responsabilités en commençant d’abord par envoyer une « correspondance au fabricant » pour en savoir d’avantage.







TELEVISIONS & RADIO SENEGAL

    
 

    

    

    


Hebergeur d'image