leral.net | S'informer en temps réel

[Audio] Jean Christophe Ruffin dénonce une manière de faire de Karim Wade et de ses collaborateurs.

Pour Jean Christophe Ruffin, sa mission au Sénégal n’avait pas seulement des moments gais. Les raisons, parce que les canaux de communications sont trop nombreux entre Paris et Dakar mais aussi avec la manière dont il a mené sa mission en gardant toujours son indépendance et sa liberté, explique t-il.


Rédigé par leral.net le Dimanche 4 Juillet 2010 à 17:37 commentaire(s)|

[Audio] Jean Christophe Ruffin dénonce une manière de faire de Karim Wade et de ses collaborateurs.





« Les relations avec le fils du Président sont compliquées » dit Jean Christophe Ruffin parlant de Karim Wade. Il reproche à ce dernier et à ses collaborateurs d’étaler sur la place publique des discussions privées. Sur les intentions prêtées à Me Wade pour se faire succéder par son fils, Jean Christophe Ruffin analyse que « personne n’a pas le pouvoir constitutionnel d’empêcher le fils du Président de se présenter si les règles sont respectées ». Seulement, il n’a pas manqué d’ajouter qu’on ne pas accepter une succession dynastique et que la France n’a pas de candidat au Sénégal. D’ailleurs une alternance politique au Sénégal est possible en 2012 pense t-il avec l’état actuel du système et il se demande comment on peut mettre quelqu’un au pouvoir sans les règles démocratiques ? Jean Christophe Ruffin n’a pas manqué d’égratigner Karim Wade en disant qu’il a la part du lion de la Téranga dans le budget sénégalais. Sur d’éventuels agissements de Karim Wade pour lui trouver un remplaçant à Dakar, il pense que ce ne serait pas sain si cela se confirme. D’ailleurs, il se dit très déçu de la diplomatie française en Afrique. Car pour Jean Christophe Ruffin, le Quai d’Orsay comme la cellule diplomatique de l’Elysée sont marginalisés sur les questions diplomatiques en Afrique au profit du secrétariat de l’Elysée. Ndiaga DIOUF




1.Posté par Léboubi le 04/07/2010 19:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce vieux Satrape compliqué d’un aventurier politique, est déterminé à faire la fortune politique de son rejeton. Rien ne peut lui en faire démordre. Seule la logique de la rue, a le pouvoir de contraindre A. Wade à la tenue républicaine. Il tente de faire mousser les aptitudes de son fils, alors que c’est l’incompétence condensée ce péteux de Karim. Il a voulu le catapulter à la Mairie de Dakar, les Dakarois ont flairé la répugnance de la tambouille, ils ont désavoué ces dangereuses velléités, le 22 Mars 2009. Le choc de sa méprise ne l’a pas dégrisé. Il reste droit dans ses bottes et semble se complaire dans l’absurde monomanie de nous imposer son fils. Il peut lui confectionner une légitimité politique, mais jamais une légitimité morale et intellectuelle auprès de la masse silencieuse de républicains plus irréductibles qu’une chaine de hautes montagnes

2.Posté par kolda le 05/07/2010 10:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

le nouvel album de baye seye de kolda sortir national le 15juillet 2010.

3.Posté par ass le 05/07/2010 19:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

J'ai toujours pensé que Ruffin était un homme neutre. Mais le fait de l'entendre reprendre des termes propres à l'opposition me surprend et me désole.





Hebergeur d'image



Hebergeur d'image