leral.net | S'informer en temps réel

[Audio] Le ministre français de la Coopération sur le coup de fil à Bourgi : ‘Karim Wade s’est trompé d’époque’

Le ministre français de la Coopération a fait savoir que Karim Wade s’est trompé d’époque si son appel à une intervention militaire française s’avérait fondée.Pour Henri de Raincourt, c’est fini l’époque où les militaires français faisaient la police dans les pays africains.Quant aux présidents qui veulent s’éterniser à leurs fauteuils, il indique que l’environnement politique a changé en Afrique.


Rédigé par leral.net le Mercredi 20 Juillet 2011 à 13:08 commentaire(s)|

[Audio] Le ministre français de la Coopération sur le coup de fil à Bourgi : ‘Karim Wade s’est trompé d’époque’
(Correspondant permanent à Paris) – Par la voix de son ministre chargé de la Coopération, la France a exprimé son point de vue sur l’appel supposé de Karim Wade à Robert Bourgi pour une éventuelle intervention militaire française durant les événements du 27 juin dernier. D’emblée, Henri de Raincourt a tenu à préciser qu’il n’était pas au courant d’un tel appel. ‘Je n’ai été nullement informé’, a-t-il répondu sur Radio France internationale (Rfi), hier, lorsque le journaliste Christophe Boisbouvier a voulu en savoir davantage. Comme s’il voulait être plus clair, le ministre français de la Coopération martèle : ‘De toute façon, si tel est le cas, M. Karim Wade s’est trompé d’époque parce que la France n’est pas là pour assurer le service d’ordre dans aucun pays d’Afrique quel qu’il soit. Cela aussi, c’est une vision -si tant est que ce qui est dit soit avéré- qui est aujourd’hui totalement dépassée’.
D’ailleurs, contrairement à ce que l’ambassadeur du Sénégal a écrit dans son démenti, ce n’est pas le président Wade qui inscrit, dans les accords de défense signés avec la France, la non-intervention militaire française dans des troubles intérieurs au Sénégal. Cette disposition y a été inscrite depuis 1972, après la revue desdits accords entre les deux pays. Si dans les nouveaux accords qui ont été signés ou qui sont en voie de l’être, la disposition y figure, le président Wade n’a fait que la maintenir.
Par ailleurs, Henri de Raincourt a essayé de parler dans le cadre général de l’Afrique quand Boisbouvier a voulu savoir ce qu’il pense de la candidature de Wade qui aura 86 ans en 2012. ‘C’est à chaque pays de se déterminer, c’est à chaque pays de déterminer les modalités d’organisation de ses élections et de voter pour qui bon lui semble. Ce que le ministre d’Etat (Alain Juppé, Ndlr) a simplement voulu faire remarquer – cela concerne tout le monde et pas seulement l’Afrique-, c’est que l’évolution politique de la planète, la mondialisation, l’accélération du temps politique et du temps économique montrent qu’aujourd’hui, on ne pourra plus comme on le faisait autrefois – même dans des conditions parfaitement démocratiques et légitimes – rester aussi longtemps au pouvoir qu’il y a encore quelques années’.
Et Henri de Raincourt d’expliquer que ‘la planète tourne à vive allure et les dirigeants devront s’accoutumer au fait que l’on ne fera pas une carrière entière à la tête d’une mairie, d’un département, d’une région, d’un Etat’. Toutefois, il soutient qu’il faut ‘un jour comprendre qu’en Afrique, comme ailleurs, l’environnement politique qui précède les élections a totalement changé et qu’il y a suffisamment de pays dans lesquels des mouvements de population se sont développés depuis le début de l’année 2011 pour comprendre, encore une fois, que l’environnement a changé. Tout s’est modifié et aujourd’hui l’opinion publique est très informée, en temps réel. Elle ne veut à aucun prix se laisser voler son désir de participer à la vie démocratique’, explique-t-il. Avant d’ajouter : ‘Je crois qu’il faut bien saisir cette évolution des mentalités et des populations. La démocratie est en route, rien ne saurait aujourd’hui l’arrêter, ne serait-ce que par la révolution numérique qui a fait prendre conscience à tous les peuples de leur force irrésistible, même si, encore ici ou là, actuellement il y a de tragiques exceptions.’
Moustapha BARRY
walf.sn

http://telechargement.rfi.fr.edgesuite.net/rfi/francais/audio/modules/actu/201107/INV_AFRIK_long_-19_07-_Henri_de_RAINCOURT_Min_francais_cooperation.mp3 AUDIO 1


http://dl.free.fr/bxdULIz3c/[Audio]Leministrefran%C3%A7aisdelaCoop%C3%A9rationsurlecoupdefil%C3%A0Bourgi%E2%80%98KarimWades%E2%80%99esttromp%C3%A9d%E2%80%99%C3%A9poque%E2%80%99Xalima.mp3 AUDIO 2




1.Posté par Fourtout le 20/07/2011 14:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Voilà qui est bien dit par Mr Raincourt. Il faut que clan Wade sache que leur époque est révolue.
L'image du Sénégal ne doit pas etre sali aprés leur départ.
1-Wade n'est pas DEGAULES( Degaules n'a jamais voulu faire de son fils un amiral alors que cé lui donner les étoiles aux autres.)
2-Wade n'est pas SENGHOR( il a su quitter le pouvoir à temps)
3-Wade ne sera pas ABDOU DIOUF( il ne reconnaitra pas sa défaite.)

2.Posté par torez le 20/07/2011 19:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

de plus en plus, la France officielle prend position.....et la déclaration de Juppé a été très déterminante....si vaiment Wade n'est pas otage....il doit tirer les conséquences....qu'est ce qui le retient vraiment ?......voilà la Grande porte ! il dit non ! je ne l'emprunte pas.....!?

3.Posté par Daour KONATE le 21/07/2011 10:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cette mise au point après la sortie de l'Ambassadeur du Sénégal, quelle humiliation (une de plus) pour WADE et ses alliés !.Et quelle autre humiliation que de barrer, par anticipation, la route à toute éventuelle demande de soutien - par la France - des initiatives ridicules de WADE pour se maintenir en place ! Et cela risque de continuer, pas seulement venant de la France, mais aussi d'autres pays ! L'entêtement de WADE, du PDS et de leurs alliés est incompréhensible. A croire qu'ils cherchent à se suicider ! Si c'était le cas, pas de problème, le peuple sénégalais les y aidera pour en finir avec la gabigie érigée en méthode de gouvernement. Grâce soit rendu à Allah !

4.Posté par Mahradjan Kumax le 21/07/2011 11:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Daour, tu as tout dit.


Ce vieux ne peut pas prolonger son magistère, car ce serait les germes d'une instabilité sur nos comme après Houphouet.

Que la grâce soit rendue au Tout Puissant .





Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image