leral.net | S'informer en temps réel

[Audio] ME DOUDOU NDOYE « Une candidature sera effective que quand le Conseil constitutionnel l’aura validée »

Invité de l’émission « Objection », ce dimanche 28 novembre sur la radio « Sud Fm », Me Doudou Ndoye président du mouvement politique « Jammoo » et membre du comité directeur du Parti Démocratique Sénégalais (Pds), est revenu sur le déroulement de la réunion du comité de directeur, et sur les raisons de son abstention, lors de l’acclamation du Président Wade comme candidat du Pds. L’avocat avoue ne pas pouvoir « applaudir quelque chose qu’il n’a pas discutée » au préalable. Me Ndoye n’a toutefois pas manqué, à la suite de cette réponse, de rebondir sur la question de la recevabilité de la candidature du président de la République, Abdoulaye Wade.


Rédigé par leral.net le Lundi 29 Novembre 2010 à 01:13 commentaire(s)|

[Audio] ME DOUDOU NDOYE « Une candidature sera effective que quand le Conseil constitutionnel l’aura validée »
Pour Me Doudou Ndoye, la dernière rencontre du comité directeur du Pds n’est en rien différente des réunions précédentes. A l’en croire, « la réunion, c’est comme toutes les autres réunions précédentes, le Secrétaire général du parti a indiqué l’ordre du jour et chacun a donné son opinion ».
Evoquant les raisons de son abstinence, suite à la demande par le ministre d’Etat, ministre des collectivités locales, Aliou Sow, à tous les membres dudit comité, de se lever et d’acclamer sa proposition de faire de Me Abdoulaye Wade, le candidat du Parti démocratique sénégalais (PDS), le président du mouvement politique « Jammoo », une antenne du Pds, répond ainsi en ces termes : « je ne l’ai pas fait parce que sa proposition est une proposition d’intention ». Il ne manque pas de revenir à la charge et de renseigner : « je n’ai pas aimé la méthode avec laquelle la proposition a été faite car, dés qu’on est rentrés, on nous a demandé de nous lever et d’applaudir. Mais je n’applaudis pas quelque chose que je n’ai pas encore discutée ».
Interpellé sur la lancinante question de la recevabilité du président de la République, Abdoulaye Wade, ledit membre du comité directeur du parti libéral soutient : « pour moi, ce n’est pas encore opportun de discuter de la recevabilité ou non de la candidature du président Wade. Une candidature sera effective que quand le conseil Constitutionnel l’aura validée », a-t-il argué.
A noter que selon lui, s’il tient à ne pas s’exprimer sur cette affaire, c’est non pour des raisons politiques mais, parce qu’il respecte les institutions de la République.

xalima









1.Posté par khalil le 29/11/2010 17:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

opportuniste, tu n'a rien a dire parce que tu te sucre sur le dos de ce wade anti constitutionel





Hebergeur d'image



Hebergeur d'image