leral.net | S'informer en temps réel

Audio - Problème du statut spécial de Touba : Idy charge tout haut Macky à Touba

En visite à Touba depuis avant-hier, le leader du parti Rewmi a encore critiqué la gouvernance de Macky Sall. La question du statut spécial de Touba et la liste du Khalife ont été les points de son intervention. Selon le journal Le Populaire, Idrissa Seck s’est dit surpris de la gestion que les autorités ont faite de ces questions.


Rédigé par leral.net le Mardi 27 Mai 2014 à 10:49 | | 56 commentaire(s)|

Audio - Problème du statut spécial de Touba : Idy charge tout haut Macky à Touba
"C’est le président de la République qui, à deux reprises, s’est formellement engagé à l’occasion d’un Magal de Touba et à l’occasion d’un Conseil des ministres à accorder à Touba un statut spécial… mais il s'est assis dessus de la même manière qu’il s'est assis sur les conclusions du rapport du Conseil national de réforme des institutions », a déclaré l’ancien Premier ministre qui ajoute que cet engagement du chef de l’Etat a été "confirmé subséquemment par son ministre de l’Intérieur de l’époque devant le Khalife général des mourides". "Les gens sont en droit d’imaginer qu’un président de la République doit honorer sa parole et ses engagements, mais ce qui a été fait a été fait. Donc, il ne faut pas négliger cette question et j’attends qu’il se prononce sur la question mais en tout état de cause la volonté du marabout doit primer sur tout", exige le maire de Thiès qui affirme qu’"on ne gère pas un pays de façon confuse et hésitante". "La gestion de l’Etat exige de la rigueur, de l’autorité et de la décision. On ne peut pas rester dans la confusion et dans l’hésitation". Selon Idrissa Seck, il faut que Macky Sall y apporte une réponse, parce que la situation actuelle que nous vivons est inacceptable et, en tout état de cause, il faut qu’il s’organise pour que la volonté du Khalife général des mourides s’exerce ». Et M. Seck de renchérir : "Il a manifesté une négligence incompréhensible dans le traitement de cette question. C’est sa responsabilité de le faire et c’est cela ma position sur cette question". Poursuivant son argumentaire, Idrissa Seck ajoute : "Ce statut spécial, il est de fait. Le pouvoir colonial ne l’a pas remis en cause et de Senghor à Wade personne n’a songé à remettre ça en cause. Donc, c’est de la négligence de n’avoir pas pris les dispositions idoines pour que cet état de fait se conforme à la loi". Quid de la liste non-paritaire dite la liste du Khalife ? Idrissa Seck déclare : "Je ne participe pas à ces discussions-là. La gestion de l’Etat ce n’est pas de la parlotte. C’est une décision claire. C’est une responsabilité du président de la République de respecter, de faire respecter la Constitution et les lois, c’est sa responsabilité".


Audio - Problème du statut spécial de Touba : Idy charge tout haut Macky à Touba










Hebergeur d'image