leral.net | S'informer en temps réel

[Audio] Refus de déférer : Le procureur de Matam rejette les arguments de Farba Ngom

Convoqué par le procureur de la République près du tribunal régional de Matam, suite aux échauffourées entre militants de l’Apr le weekend dernier, le député Farba Ngom a évoqué son immunité parlementaire pour ne pas déférer à la convocation du magistrat. Des arguments que ce dernier a battus en brèche.


Rédigé par leral.net le Samedi 8 Mars 2014 à 10:10 | | 3 commentaire(s)|

[Audio] Refus de déférer : Le procureur de Matam rejette les arguments de Farba Ngom
Face à la presse hier, Cheikh Diakhoumpa a informé que la police a ouvert, "comme on pouvait s’y attendre", une enquête et l’immunité parlementaire dont bénéficie Farba Ngom ne saurait le protéger dans ce cas précis. Selon lui, c’est pour les besoin de l’enquête que le maire de Matam, Mamadou Mory Diaw, et le député Farba Ngom, par ailleurs responsable de l’Apr de Nabadji Civol, ont été convoqués. Seulement, si le maire de Matam a déféré à la convocation et a été entendu pendant plus d’une heure, Farba Ngom, l’auteur présumé des coups de feu, a refusé de se présenter devant les limiers. Le procureur dit avoir personnellement appelé au téléphone le député et griot du Président Macky Sall pour l’inviter à se présenter devant lui. En vain. Mais, face au refus de Farba Ngom de déférer à sa convocation, le procureur Cheikh Diakoumpa rassure : "Dans cette affaire, la loi sera appliquée dans toute sa rigueur". Et, d’après le procureur, l’immunité parlementaire de Farba Ngom ne saurait être un prétexte. Car, dit-il, d’après Walf Quotidien, "il a été convoqué parce que ce qui s’est passé relève du flagrant délit. C’est pourquoi il doit se présenter parce que comme on est en flagrant délit, il ne peut être protégé par son immunité".








Hebergeur d'image



Hebergeur d'image